Accueil

La lettre Cultur’IA n° 2 vient de paraître !

Auteur : Service de la transformation - DGGN - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Tous droits réservés

Dans ce deuxième opus de Cultur'IA, découvrez le "Cap IA" de la gendarmerie nationale!

Depuis le début de l’année, la gendarmerie a lancé Cultur’IA, une lettre bimestrielle permettant de mieux appréhender les enjeux éthiques, de présenter les applications qui se développent en son sein et de se plonger dans la culture de l’Intelligence artificielle (I.A.).

Le développement de l’I.A. constitue en effet une véritable ligne stratégique pour la gendarmerie. Dans un monde à venir qui ne peut se concevoir sans elle, l’Institution doit également s’en saisir et l’intégrer à son processus de transformation.

L’objectif est de définir une identité, un cadre et une ambition pour l'essor de l'intelligence artificielle au profit de la sécurité. Au-delà de l'addition des outils et projets "I.A." déjà utilisés (à retrouver dans le n°1 de Cultur’IA), la gendarmerie porte une vision intégrée de l'I.A. Elle rassemble l'ensemble des composantes nécessaires à un développement en connaissance et en confiance : la formation, le développement, l’organisation, le management, le partenariat, la promotion et bien entendu l’éthique.

L’I.A. pour la population, l'I.A. par le gendarme, au service de la sécurité, constitue le socle de Cap IA et s'inscrit dans le plan stratégique Gend 20.24 du directeur général de la gendarmerie nationale, le général d'armée Christian Rodriguez.

Dans ce n° 2 de Cultur’IA, vous découvrirez une interview du contrôleur général Christophe Jacquot, chef du service de la transformation, ainsi que le lancement de Cap IA. Cet opus est aussi l'occasion de comprendre le secret de la "pensée" machine : l'apprentissage. Le détail du fonctionnement du Chatbot R.H., mis à la disposition de chaque militaire y est également détaillé et la vie d'Alan Turing, considéré comme le père fondateur de l'I.A. et immortalisé par le film "Imitation Game", évoquée.

Retrouvez le n° 2 de Cultur’IA ici.