La Réunion : 4 ans de prison ferme pour l’automobiliste ayant traîné un gendarme lors d’un contrôle

Auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.

Un contrôle de routine avait dégénéré le 27 juillet dernier, sur le front de mer de Saint-Paul (974), à la Réunion. L’automobiliste, jugé en comparution immédiate, a écopé de 4 ans de prison ferme.

C’est un simple contrôle de routine qui aurait pu virer au drame. Le 27 juillet dernier, un homme avait blessé un gendarme lors d’un contrôle routier à Saint-Paul, sur l’île de la Réunion, avant de prendre la fuite. Le militaire avait été légèrement blessé. Le fugitif avait alors été activement recherché.

Parvenus à identifier et à localiser le chauffard, les gendarmes, appuyés par l’antenne GIGN, ont procédé à son interpellation dans la nuit du 7 au 8 août, à Saint-Gilles, dans le secteur des boîtes de nuit. Le suspect a alors de nouveau tenté de prendre la fuite en forçant le barrage érigé par les militaires, percutant à cette occasion l’un de leurs véhicule. Il a été placé en garde à vue par les gendarmes dans la foulée.

Jugé en comparution immédiate le lundi 7 septembre, il a écopé de 4 ans de prison ferme, notamment pour violences aggravées, rébellion, dégradation de bien destiné à l’utilité publique et conduite sans permis. Le procureur de la République avait requis 5 ans d'emprisonnement.

La Réunion : un gendarme traîné sur plusieurs mètres lors d’un contrôle routier

Ce lundi 27 juillet, à Saint-Paul (974), alors qu’un gendarme tentait d’interpeller un automobiliste conduisant un véhicule volé, celui-ci, pour échap..

Lire la suite...