Le directeur général aux côtés des personnels de la brigade de Dieuze

auteur : le commandant Céline Morin - publié le
© GGD 57 - GAV A. Soumaili
© Tous droits réservés

Le général d’armée Christian Rodriguez s’est rendu à la brigade de proximité de Dieuze, en Moselle, ce mercredi 5 février, après l’intrusion, lundi dernier, d’un homme armé d’un couteau dans les locaux de la brigade. Un gendarme avait été blessé à la main par l’individu, qu’il a pu maîtriser avec son arme de service.

Lundi 3 février, en début d’après-midi, un individu s’introduisait dans les locaux de la brigade de proximité de Dieuze, en Moselle et blessait un gendarme à la main au moyen d’un couteau. Ce dernier était parvenu à le maîtriser avec son arme de service.

Deux jours après cette agression, le directeur général est allé à la rencontre des personnels de l’unité et de leurs familles, encore marqués par l’événement.

Apportant son entier soutien au gendarme blessé, aux militaires de l’unité et à l’ensemble de leurs familles, le général d’armée Christian Rodriguez a salué le sang-froid dont ont fait preuve les militaires, en service ou de repos, qui sont intervenus d’initiative, mettant à l’abri une tierce personne présente dans les locaux, neutralisant avec grand professionnalisme cet intrus violent et prodiguant les secours nécessaires.

Le directeur général a souligné l’importance qu’il attache à la sécurité de toutes et tous, que ce soit en mission ou sur les emprises de la gendarmerie, estimant que « la protection doit être un enjeu permanent pour chacun. »

Le général Rodriguez a ensuite tenu à échanger avec les gendarmes, leurs conjoints et leurs enfants, présents dans leurs logements au moment de l’intrusion. Il a par ailleurs rappelé à cette occasion que de nombreux efforts, notamment financiers, ont été consacrés à la mise à niveau du parc immobilier, qu’il s’agisse des locaux de services techniques ou des logements, en tenant compte des nouveaux impératifs de protection et de sûreté.

Des efforts qui vont se poursuivre sous le pilotage du coordonnateur national de la protection et de son réseau dédié au niveau des groupements et des régions.