Accueil

Le ministre de l’Intérieur et le directeur général à la rencontre du poste mixte de Pont-Sainte-Maxence

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Ministère de l'Intérieur/D.MENDIBOURE

Gérald Darmanin et le général d’armée Christian Rodriguez se sont rendus ce mercredi au poste mixte de gendarmerie et de police municipale de Pont-Sainte-Maxence, dans l’Oise.

Le ministre de l’Intérieur s’est rendu mercredi au poste mixte de gendarmerie et de police municipale de Pont-Sainte-Maxence, dans l’Oise. Accompagné du Directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), Gérald Darmanin s’est vu présenter le dispositif du poste mixte, soit les moyens, les missions ainsi que ses résultats.

Restaurer un lien de confiance

Le poste mixte se situe à l’opposé de la Communauté de brigades (COB) de Pont-Sainte-Maxence, « dans un quartier où la population n’est pas véhiculée et n’a pas vraiment d’accès à un service public tel que la gendarmerie », précise le lieutenant Benjamin, commandant de la COB. Sa localisation permet aux militaires de disposer d’un point d’appui loin de leur base arrière. Mais surtout, elle offre la possibilité aux habitants du quartier de « voir du gendarme », et cela fait la différence : « Aujourd’hui, les gens viennent nous voir plus facilement, nous avons établi un vrai lien de confiance », indique l’officier.
L’objectif principal de ces contacts à répétition est de favoriser le dialogue avec la communauté de quartier, dont les difficultés tournent généralement autour « des problèmes de voisinage et d’autres tracas du quotidien. » Cette connaissance et ce lien de confiance sont permis par l’ouverture du poste, « trois après-midi par semaine », ainsi que par des patrouilles mixtes qui les accompagnent. Cette « tournée des bâtiments » permet aux forces de l’ordre de « prendre le pouls du quartier » et de faire remonter de précieuses informations entre les gendarmes, les policiers et le bailleur social.
La mise en place d’un numéro de téléphone dédié ainsi que d’une adresse mail facilite également cette remontée de renseignements. « Ils permettent d’être au bon endroit au bon moment », confie l’officier au ministre de l’Intérieur ainsi qu’au directeur général. 

Après avoir discuté avec les personnels du poste mixte, le général d’armée Christian Rodriguez s’est rendu à la brigade de Pont-Sainte-Maxence pour échanger avec les militaires, dont des gendarmes mobiles, présents en réserve d’intervention. Le maire de la commune, Arnaud Dumontier, était également présent pour assister et participer aux discussions.

Collaboration inter-services : dans l’Oise, gendarmes et policiers municipaux travaillent sous le même toit

C’est une grande première dans l’Oise ! Depuis le 11 janvier dernier, un poste mixte regroupant la gendarmerie nationale et la police municipale a ouv..

Lire la suite...