Accueil

Lutte contre les stupéfiants : un trafic de résine de cannabis en provenance d'Espagne démantelé en Mayenne

Auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Photo d'illustration.
© Gendarmerie nationale

L'opération judiciaire conduite début mai, en Mayenne, dans le cadre d'une enquête de la section de recherches d'Angers, a permis l'interpellation de sept individus, dont quatre ont été mis en examen pour infraction à la législation sur les stupéfiants, blanchiment et association de malfaiteurs. 289 kg de résine de cannabis, une arme de poing, 69 000 euros en espèces, ainsi que des véhicules ont été saisis.

Aboutissement de près de deux ans d'enquête, une opération judiciaire, conduite sur commission rogatoire du juge d'instruction de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Rennes, entre le 4 et le 7 mai derniers, a permis de démanteler un trafic de stupéfiants dans le département de la Mayenne.

C'est au début de l'année 2019, que la Section de recherches (S.R.) d'Angers est « informée de l'existence d'un réseau d'importation de résine de cannabis en provenance d'Espagne dans le secteur de Laval », indique le Parquet du tribunal judiciaire de Rennes dans un communiqué.

Rapidement, les premiers éléments de l'enquête conduisent le procureur de la République de Laval à se dessaisir au profit du parquet de la JIRS de Rennes le 8 mars 2019, au regard de l'ampleur des investigations à diligenter, notamment au plan international.

Une information judiciaire est ouverte le 21 mai suivant, « pour importation de stupéfiants en bande organisée, acquisition, détention, transport, offre ou cession de stupéfiants, contrebande de marchandises prohibées dangereuses pour la santé, participation à une association de malfaiteurs et blanchiment. »

Quatre mises en examen, saisie de 289 kg de résine de cannabis et de 69 000 euros en espèces

Une fois le trafic, ainsi que l'architecture et le mode opératoire du réseau matérialisés par de minutieuses investigations, l'opération judiciaire est lancée, avec l'accord de la JIRS de Rennes, entre le 4 et le 7 mai dernier, à Laval et dans les environs. Une centaine de gendarmes sont mobilisés pour démanteler cette équipe organisée, spécialisée dans le trafic de stupéfiants.

Appuyés par des militaires du Groupement de gendarmerie départementale (GGD) de la Mayenne, le Groupe interministériel de recherches (GIR) et l’antenne GIGN de Nantes, les enquêteurs de la S.R. d’Angers interpellent sept individus, domiciliés en Mayenne et sans antécédents judiciaires pour la plupart.

Lors des perquisitions, 289 kg de résine de cannabis, une arme de poing, 69 000 euros en espèces et des véhicules sont saisis.
À l'issue des gardes à vue, quatre des mis en cause, dont une femme, sont présentés au juge d'instruction les 6 et 7 mai. Mis en examen, notamment pour les faits d'infraction à la législation sur les stupéfiants, de blanchiment et d'association de malfaiteurs, deux hommes, âgés de 42 et 38 ans, dont celui chez qui a été opérée la saisie, sont placés en détention provisoire. Les deux autres font l'objet d'un contrôle judiciaire.