Accueil

Lutte contre les violences intra-familiales : le Premier ministre en visite dans la Manche

Auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Twitter Jean Castex

Ce vendredi 3 septembre, le chef du gouvernement, ainsi que les ministres de la Justice, de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Citoyenneté, se sont rendus dans la Manche, pour se rendre compte de la mise en œuvre concrète des mesures prises pour lutter contre les violences intra-familiales.

Deux ans jour pour jour après le lancement du Grenelle des violences conjugales, Jean Castex, accompagné de trois de ses ministres, s’est déplacé à Coutances et à Saint-Lô, en présence des directeurs généraux de la gendarmerie et de la police nationales, pour constater les moyens déployés à la suite des mesures annoncées en matière de lutte contre les Violences intra-familiales (VIF). « Je n'ai pas choisi ce département de la Manche par hasard, je l'ai choisi parce qu'il est exemplaire dans ce combat », a déclaré le Premier ministre.

Au tribunal judiciaire de Coutances, les autorités ont d’abord rencontré les gendarmes et les policiers engagés dans ce combat, qui ont pu leur expliquer leur travail quotidien. Deux gradés de gendarmerie ont notamment évoqué leur procédure d’accueil et de prise en charge des victimes, ainsi que l’emploi de certaines méthodes d’audition spécifiques, favorisant la libération de la parole (Mélanie et PROGREAI).

Les ministres ont ensuite échangé avec le procureur de la République, Cyril Lacombe, sur les réponses pénales apportées, ainsi que sur certains partenariats, comme celui développé avec les médecins généralistes. Le procureur a notamment évoqué le dispositif « envol », mis en place par l’unité médico-judiciaire locale, permettant aux médecins et aux psychologues d’accueillir les victimes et de les orienter vers le système judiciaire.

La directrice du service pénitentiaire d'insertion et de probation de la Manche, Delphine Fournier, a ensuite présenté les dispositifs de protection des victimes, comme les bracelets anti-rapprochement et les téléphones grave danger, qui ont déjà été utilisés dans le cadre de plusieurs procédures.

Dans un deuxième temps, les ministres se sont rendus à Saint-Lô pour visiter le centre d’hébergement et de réinsertion sociale « Villa Myriam », où des victimes trouvent refuge. Enfin, Jean Castex a présidé, en préfecture, une réunion du comité de suivi du Grenelle, avant de clore sa visite par un discours, dans lequel il a exprimé toute sa gratitude vis-à-vis des acteurs engagés et s’est réjoui qu’ils se soient emparés des outils mis à leur disposition à la suite du Grenelle.