Accueil

Manon Apithy-Brunet : une marraine de taille pour le 1er R.I.

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Garde républicaine

Après Jean Quiquampoix, devenu parrain du GIGN, c’est au tour de l’escrimeuse Manon Apithy-Brunet de parrainer une unité de la gendarmerie nationale. Ce mardi 24 mai, elle a signé une convention avec le 1er Régiment d’infanterie (1er R.I.) de la garde républicaine.

La sabreuse Manon Apithy-Brunet, escrimeuse française et numéro 1 mondiale, est officiellement devenue la marraine du 1er Régiment d’infanterie (1er R.I.) de la garde républicaine. La signature de la convention entre les deux parties a eu lieu mardi 24 mai, au sein de la caserne Rathelot, Q.G. du 1er R.I. « Cette convention est un engagement moral qui repose sur les valeurs communes que partagent le Sportif de haut niveau de la défense (SHND) et mon régiment », a commenté le colonel Frédéric Poulain, commandant du 1er R.I.

L’objet de ce parrainage vise à renforcer la fraternité d’armes entre le parrain et l’unité qui l’a choisi, « et contribue pleinement à l’acculturation militaire du SHND, précise l’officier. Il doit être un véritable échange et favoriser la découverte réciproque des cultures différentes, source d’enrichissement et d’ouverture. »
Ainsi, au cours de cette journée, la médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Tokyo a pu assister à une démonstration de tir au fusil de précision, effectuée par les Tireurs d’élite en gendarmerie (TEG). La sabreuse a, quant à elle, promis de revenir prochainement pour initier les militaires à l’escrime. Et en gage de bonne foi, elle a offert au régiment un sabre dédicacé.

Tireur d’élite en gendarmerie : « La première cartouche doit faire mouche »

Pour mettre dans le mille en un coup, sur une cible située à plus de 600 mètres, les Tireurs d’élite de la gendarmerie (TEG) doivent d’abord passer pa..

Lire la suite...

« Merci au 1er R.I. pour ce bel accueil, s’est exprimée de son côté la sportive de haut niveau de la défense. Ce fut un honneur de vous rencontrer et d’échanger avec vous, mais surtout, j’ai adoré découvrir votre histoire et comparer nos sabres. À très vite pour une initiation. »

J.O. de Tokyo - Manon Brunet : lame fatale

Maréchale des logis dans la gendarmerie mais surtout numéro 3 mondiale en sabre, l'escrimeuse Manon Brunet s'apprête à participer à sa deuxième olympi..

Lire la suite...