Accueil

Mort en opération en début d’année, Ice Tea, le chien du PSIG de Vienne, a été décoré à titre posthume

Auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© CNICG

Jeune malinois du Peloton de surveillance et d’intervention de gendarmerie (PSIG) de Vienne, dans l’Isère, Ice Tea est mort en opération, le 25 janvier dernier, en Savoie, abattu par un forcené retranché et armé. La gendarmerie lui a rendu hommage en le décorant à titre posthume, au nom de la ministre des Armées.

La cérémonie de remise des insignes aux maîtres de chien du stage 180 de cynotechniciens de sécurité intérieure et aux suppléants ayant suivi le 64e stage, était empreinte cette année d’une émotion particulière.

Ce 8 avril a en effet été marqué par le dépôt, au Centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG), à Gramat, des cendres de trois chiens de l’Arme : « Ice Tea 2 », « Iron 9 » et « Gaffy ».

Ice Tea décoré pour son action

Sous la présidence du général de corps d’armée Laurent Tavel, commandant la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes et la zone de défense et de sécurité Sud-Est, la cérémonie a été l’occasion de décorer, à titre posthume, au nom de la ministre des Armées, le chien « Ice Tea », pour son action décisive, qui a permis aux forces de l’ordre de prendre l’ascendant et de neutraliser un forcené qui ouvrait le feu en leur direction, en janvier dernier en Savoie.

Abattu par le forcené, le jeune malinois du Peloton de surveillance et d’intervention de gendarmerie (PSIG) de Vienne, dans l’Isère, a été cité à l’ordre de la gendarmerie nationale, avec attribution de la médaille de la gendarmerie nationale avec palme de bronze.

À noter : à l’issue de 14 semaines de formation, 30 équipes cynophiles, 27 suppléants et 6 hommes d’attaque, pleinement opérationnels et arborant leur nouvel insigne, ont rejoint leurs unités.