Accueil

Renouvellement du protocole d’accord de coopération entre l’armée de Terre et la gendarmerie nationale

Auteur : Capitaine Marine Rabasté - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© SIRPA - Gend. F.Garcia

Ce lundi 30 août, les majors généraux de la gendarmerie nationale et de l’armée de Terre ont renouvelé le protocole d’accord de coopération liant les deux Institutions et favorisant la conduite d’actions conjointes.

À la suite du déclenchement de l’opération Sentinelle en 2015, la volonté de mener des actions conjointes entre l’armée de Terre et la gendarme nationale avait donné lieu à la signature d’un premier accord de coopération en mai 2018. D’une validité de trois ans, il a été décidé de le reconduire.

Ce lundi 30 août, le général de corps d’armée Bruno Jockers, major général de la gendarmerie, et le général de corps d’armée Hervé Gomart, major général de l’armée de Terre, se sont réunis afin de procéder à la signature du nouveau protocole.

Fortes de leur identité militaire commune, les deux institutions continuent ainsi de renforcer et d’élargir leur coopération institutionnelle dans quatre domaines, au sein desquels douze actions principales sont définies, impliquant l’ensemble des directions de la gendarmerie.

1/ Les ressources humaines : haut encadrement militaire, échanges stratégiques, domaine social.

2/ Préparation opérationnelle : développer les synergies opérationnelles dans le cadre de l’engagement de l’armée de Terre sur le territoire national, développer les formations dans la perspective des missions outre-mer.

3/ Interopérabilité : développer l’interopérabilité tactique au travers d’exercices d’ampleur.

4/ Partenariats : favoriser la connaissance mutuelle, densifier les échanges concernant la formation et ceux relatifs à la protection des installations militaires, identifier les convergences dans le domaine des nouvelles technologies, évaluer les coopérations dans le domaine du sport militaire.

Ce protocole de coopération vise notamment à accroître les partenariats entre les groupements de gendarmerie départementale et les unités de l’armée de Terre afin de favoriser les échanges de compétences au niveau local.

À l’occasion de la signature de ce nouveau protocole, le major général de la gendarmerie a présenté au major général de l’armée de terre le Centre national des opérations (CNO), nouvelle structure de la gendarmerie visant à suivre la gestion des opérations au quotidien et à prendre en compte les événements et les crises d’ampleur.

© SIRPA - Gend. F.Garcia