Accueil

Retour de mission d’Ukraine pour le premier détachement de l’IRCGN

Auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Tous droits réservés

L’équipe de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), détachée en Ukraine pour apporter son expertise aux autorités ukrainiennes en matière d’identification et de recueil de preuves, est revenue en France ce dimanche 15 mai.

Dimanche 15 mai, peu avant minuit, onze gendarmes de l’Institut de recherche criminelle (IRCGN) détachés en Ukraine depuis le 9 avril dernier, ont été accueillis à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle à leur descente d’avion, en provenance de Varsovie, par le général de division Patrick Touron, commandant le Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN), les autres militaires du détachement étant revenus par voie routière, avec le LAB’ADN, dispositif projetable d’analyse génétique rapide, développé par l’IRCGN.

Au total, cette première équipe était composée de 18 personnels experts des scènes de crime et d’identification des victimes, spécialisés en médecine légale, balistique, explosifs, prélèvement et traitement ADN ou encore empreintes digitales.

Ils avaient pour mission d’apporter leur expertise en matière d’identification et de recueil de preuves suite à la découverte de nombreuses victimes à Bucha, et ainsi contribuer aux investigations judiciaires menées par les autorités ukrainiennes.

La nouvelle équipe, partie ce samedi, assurera la relève et pourra s’appuyer sur le chef de détachement, resté sur place, ainsi que sur le plateau de médecine légale mis à disposition par les autorités ukrainiennes.