Saint-Martin : un gendarme grièvement blessé après un refus d’obtempérer

Auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.

Le 7 février, alors engagé sur un contrôle, un gendarme a été blessé à Saint-Martin après un refus d’obtempérer.

Le 7 février dernier, vers 18 h 30, un dispositif de lutte contre les vols à main armée est mis en place à Saint-Martin par les gendarmes locaux et ceux de l’Escadron de gendarmerie mobile (EGM) d’Auxerre, en renfort sur l’île.

Le dispositif est installé sur une route à sens unique, reliant la partie française à la partie hollandaise de l’île. Lors de l’opération, un groupe de trente motocyclistes remonte l’axe à contresens. Placé en sûreté arrière, un gradé de l’EGM est violemment percuté par l’un d’eux. Il est projeté à environ trois mètres et retombe face contre terre. Les motocyclistes forcent le passage et refusent d’obtempérer aux injonctions des gendarmes pour fuir vers la partie hollandaise de Saint-Martin.

À la suite du choc violent dont il vient d’être victime, le militaire perd connaissance et est secouru par ses camarades. Il est évacué à l’hôpital dans un état grave mais finit par reprendre conscience. Il souffre d’un œdème intracrânien et de nombreuses contusions. Son pronostic vital n’est pas engagé.

Le motocycliste n’a, pour l’heure, pas été retrouvé, malgré d’importantes recherches associant les forces de sécurité françaises et la Korps Politi Sint-Maarten, police de la partie néerlandaise de Saint-Martin.