Accueil

Savoie : cinq morts et un blessé dans un crash d’hélicoptère

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.

Dans la soirée de ce mardi 8 décembre, un hélicoptère du Service aérien français (SAF) s’est crashé dans le secteur de Bonvillard (73). Cinq personnes sont décédées dans l’accident, dont le patron de la CRS Alpes et l’un de ses brigadiers. L’instructeur pilote, lui, est actuellement en urgence absolue.

Ce 8 décembre 2020, vers 19 heures, un Airbus EC135 de la SAF s’est écrasé sur la commune de Bonvillard, dans le cadre d’un exercice d’entraînement et de formation au vol de nuit. L’accident s’est produit près d’une zone de crête, dans un secteur enneigé, alors même que les conditions météorologiques étaient particulièrement difficiles (brouillard et pluie).

Dans le crash, trois des employés de l’entreprise d’héliportage spécialisée dans le secours (le pilote, un treuilliste et un instructeur treuilliste), mais aussi deux secouristes de la CRS Alpes, le capitaine Amaury Lagroy de Croutte et le brigadier Stéphane Lemeure, ont trouvé la mort.

L’instructeur pilote, quatrième employé à bord, a été retrouvé trois heures plus tard par une équipe du Peloton de la gendarmerie de haute montagne (PGHM), à proximité du lieu de l’accident. En urgence absolue, il a été évacué vers le CHU Grenoble-Alpes.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a adressé ses condoléances aux familles, amis et collègues des secouristes décédés, rappelant la notion d’engagement ultime que suppose ce métier : « Pour sauver des vies, ils prennent tous les risques ».

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a aussi exprimé sa profonde émotion face à ce dramatique accident et a remercié toutes les forces mobilisées sur place (40 personnels de la CRS Alpes, du SDIS, de la gendarmerie nationale et du SAMU ainsi que trois hélicoptères), dans le cadre du plan Sauvetage aéro terrestre (SATER). Il devrait se rendre sur place, jeudi 10 décembre, pour rendre hommage aux cinq personnes décédées.

Engagée sur l’accident, la gendarmerie nationale s’associe à la douleur de la police nationale et de la SAF. Elle présente ses sincères condoléances à la famille, aux proches et aux collègues des secouristes décédés. Elle adresse également tout son soutien à l’instructeur pilote blessé dans le drame.