Accueil

Séminaire national des intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie

Auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© GENDARMERIE/SIRPA/B.LAPOINTE
Un séminaire national rassemblant 45 Intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie (ISCG) s'est tenu le lundi 20 juin 2022 à la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).

Organisé en partenariat avec l'Association Nationale d'Interventions Sociales en Commissariat et en Gendarmerie (ANISCG), la journée a été ouverte par la lieutenante-colonelle Dorothée Cloitre, référente nationale Violences intrafamiliales (VIF). Cette dernière a rappelé la collaboration active de la gendarmerie avec ces acteurs depuis plus de 20 ans, un réseau d’intervenants « primordial pour détecter et accompagner au mieux les victimes de VIF et qui devrait encore être amené à se développer prochainement

Le séminaire avait pour thématique cette année le traitement des auteurs de violences conjugales. « C’est une particularité propre aux ISCG de vouloir travailler avec TOUS les acteurs de la cellule familiale, y compris avec les auteurs », a souligné Laurent Puech, chargé de mission au sein de l’ANISCG.

Les ISCG ont une réelle pertinence opérationnelle et constituent un appui essentiel dans l’exécution des missions de la gendarmerie pour la détection, l’accueil et la prise en charge des personnes vulnérables. Grâce à une évaluation sociale fine, le dispositif permet aux victimes ou aux mis en cause d’être pris en charge et orientés vers les structures adaptées et, par conséquent, de recentrer l’action des militaires de la gendarmerie sur la procédure judiciaire. Il existe actuellement 416 ISCG dont 242 postes en zone gendarmerie.