Accueil

Solidarité : des gendarmes participent au tournage d’un clip

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.

Cinq gendarmes de la brigade d’Esbly ont été sollicités pour apparaître dans un clip illustrant une chanson en hommage aux « gens du secours », interprétée par Pascal Obispo, Florent Pagny et Marc Lavoine. Les bénéfices seront reversés au personnel soignant.

Il a fallu faire vite, mais cela reste une expérience hors norme pour ces cinq gendarmes affectés en Seine-et-Marne ! Mercredi 1er avril, ils ont été filmés dans leurs missions du quotidien par Jean-Julien Solic, l’un des deux réalisateurs du clip « Pour les gens du secours », diffusé samedi 4 avril sur TF1.

Cette chanson, interprétée par Pascal Obispo, Florent Pagny et Marc Lavoine, se veut être un hymne dédié aux « gens du secours », œuvrant durant l’épidémie de coronavirus. Les producteurs du clip ont souhaité y faire apparaître des personnels soignants, mais aussi des ambulanciers, des pompiers, des policiers et des gendarmes !

Contacté pour le tournage des images concernant la gendarmerie, le lieutenant-colonel Alban Delalonde, commandant la compagnie de Meaux, a apprécié l’initiative : « Notre métier à nous n’est pas de soigner, certes, mais nous empêchons que le virus ne se propage davantage », a-t-il déclaré au journal Le Parisien.

Afin de répondre à l’urgence et de respecter les mesures de confinement, il a été convenu que Jean-Julien Solic se rendrait seul à la brigade d’Esbly, une unité proche de l’autoroute mais comportant également des espaces de verdure. C’est ainsi que le réalisateur est venu filmer cinq gendarmes de l’unité, en fin de journée, à l’aide d’une unique petite caméra pour « voir les vrais visages des gens, mais ne pas les surprendre avec du gros matériel », explique-t-il. « L'accueil était très bon à Esbly. Notre but était de rendre hommage au personnel de santé mais aussi aux forces de l'ordre qui nous protègent. Ils sont tous en première ligne. Ils prennent des risques pour nous».

Une expérience très positive également pour les militaires, contents de pouvoir discuter avec le réalisateur et de voir leur travail mis en valeur. « Tout cela a du sens pour les gendarmes», déclare le lieutenant-colonel Delalonde. D’autant plus que l’intégralité des droits et fonds générés par cette chanson est destinée à la Fédération hospitalière de France et à la Fondation hôpitaux de Paris hôpitaux de France !