Tempête Alex : les trois derniers loups du parc Alpha récupérés par un hélicoptère de la gendarmerie

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Tous droits réservés

En partie détruit par la tempête Alex, le parc Alpha comptait un peu plus d’une dizaine de loups avant le passage des intempéries. Si l’un d’eux est mort ainsi que probablement deux autres, sept sont parvenus à s’échapper. Les trois derniers restés sur le site du parc ont été récupérés par un hélicoptère de la gendarmerie.

Avant le passage de la tempête Alex, le parc Alpha, situé à Saint-Martin-Vésubie, dans les Alpes-Maritimes, comptait 13 loups. Les intempéries n’ont pas complètement détruit le parc, mais certaines zones ont subi de gros dégâts, notamment l’enclos des loups blancs de l’Arctique, proche de La Vésubie et totalement emporté par la crue. Un des animaux est déclaré mort, « deux autres ont disparu mais sont probablement décédés », a déploré le directeur régional de l'Office français de la biodiversité (OFB), Éric Hansen, sur France Bleu Azur.

Si sept loups noirs du Canada manquent encore à l’appel et sont activement recherchés par les agents de l’OFB, trois loups gris d’Europe centrale sont restés sur le site dévasté du parc Alpha. Pour leur porter secours, le détachement aérien de gendarmerie de Briançon, rattaché à la Section aérienne (SAG) de Digne-les-Bains, a dépêché son EC 145 sur place, avec à son bord des vétérinaires et des agents de l’OFB.

© Gendarmerie nationale

Ces derniers ont endormi les trois animaux, avant de les placer dans des cages. Ils ont ensuite été héliportés jusqu’à Nice, d’où ils rejoindront un centre spécialisé dans les Deux-Sèvres.

© OFB

Concernant les sept loups noirs du Canada qui se sont échappés, la priorité est bien évidemment de les retrouver. Ils sont facilement reconnaissables à leur pelage sombre et leurs yeux verts, et surtout, « absolument pas dangereux », insistait sur Nice-Matin, Véronique Luddeni, vétérinaire du parc.