Accueil

Un colloque européen pour mieux détecter les violences conjugales

Auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.

Dans le cadre de son engagement avec le CNRS au sein du projet européen IMPRODOVA (Improving Frontline Responses to High Impact Domestic Violence), la gendarmerie a organisé, durant ce premier trimestre 2021, un cycle de trois visioconférences concernant la détection des violences au sein du couple.

 

En dépit des mesures de restrictions imposées par la pandémie, la gendarmerie a pleinement pris sa part dans les travaux européens portant sur la lutte contre les violences conjugales. Grâce aux nouvelles technologies, 300 auditeurs européens issus de divers horizons professionnels (associations, magistrats, avocats, médecins, sages-femmes, infirmiers, gendarmes, bailleurs sociaux, etc.) ont pu être réunis. Il était urgent d’agir, mais comment rassembler jusqu’à 300 auditeurs ? La gendarmerie a su relever le défi grâce aux nouvelles technologies.

Trois visioconférences ont ainsi été organisées par l’Institution durant ce premier semestre 2021. S’inscrivant dans le cadre du projet IMPRODOVA, ce colloque a permis aux différents partenaires d’échanger sur des connaissances et des pratiques permettant d’endiguer ensemble les violences conjugales. Un fléau qui n’a pas de frontière et qui est qualifié communément en Europe de « Domestic Terrorism », que l’on peut traduire par terrorisme du foyer conjugal.

Au fil des échanges, les participants ont notamment pu évoquer le repérage des victimes et les étapes menant au féminicide, l’importance du partenariat et la nécessité de fluidifier les échanges d’informations entre les différents acteurs, les limites du secret professionnel des services sociaux et médicaux, ou encore les dispositifs médico-judiciaires existants.

Tous ont suivi avec grand intérêt les interventions traduites en simultanée, apprenant les uns des autres, et n’ont pas hésité à interagir, en posant notamment des questions via un Tchat. Dans cet esprit de partage des connaissances et des pratiques professionnelles, des ateliers et des conférences sont régulièrement ouverts par les autres pays membres du consortium IMPRODOVA.

Vous retrouverez l’ensemble de ces événements sur le site du projet. Le prochain proposé en langue anglaise est celui de la police finlandaise, sur l’avenir de la formation des forces de l’ordre (Nordic Police Research Conference - Polamk seminaarit).

Parallèlement à ces échanges de bonnes pratiques, les travaux d’élaboration d’outils de formation et d’évaluation du danger se poursuivent jusqu’à l’été.