Accueil

Un général de gendarmerie distingué par L’Autre Cercle

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© L’autre cercle

Le 12 octobre dernier, le général de division Jean-Valéry Lettermann, conseiller communication du directeur général de la gendarmerie nationale et chef du Service d’information et de relations publiques des armées-gendarmerie (SIRPAG), a été désigné lauréat par l’association L’Autre Cercle parmi les « Rôles modèles et allié-e-s LGBT+ », dans la catégorie « Dirigeant allié-e-s ».

Militaire en transition de genre, militaire homosexuel… Au cours de sa carrière, le général Jean-Valéry Lettermann a toujours eu à cœur d’accompagner tous ses personnels pour qu’ils n’aient aucune crainte d’être discriminés au travail.

Une démarche d’inclusion prônée par la gendarmerie nationale, notamment à travers son Réseau de référents égalité et diversité, et cause première défendue par L’Autre Cercle.

Mardi 12 octobre, à l’occasion de la troisième édition de sa cérémonie et de la journée mondiale du coming-out, l’association a dévoilé les noms des 94 Lauréat·e·s Rôles Modèles LGBT+ et Allié·e·s, dont faisait partie le général Lettermann en tant que « dirigeant allié ».

Dans son discours introduisant la soirée, la ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances, Élisabeth Moreno, a félicité cette initiative et a réagi à ces distinctions : « Ces personnes sont autant d’exemples inspirants démontrant qu’il n’y a pas à craindre d’être discriminé en se mettant à jour. C’est aussi tout l’enjeu de la proposition de loi du 5 octobre dernier interdisant les pratiques visant à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne, et de la circulaire du ministère de l’Éducation nationale du 30 septembre dernier pour un meilleur accueil des élèves transgenres en milieu scolaire. »

Aux côtés de l’officier général de la gendarmerie nationale étaient distingués ce soir-là des employés et des directeurs de grandes entreprises telles que L’Oréal, Sodexo, Axa, Google, la Société Générale, etc. Pourtant du chemin reste à parcourir en la matière, puisque, d’après des sondages réalisés par l’IFOP pour L’Autre Cercle, une personne LGBT+ sur deux n’est pas à l’aise sur son lieu de travail et une sur cinq déclare y avoir déjà été discriminée.

Aussi, Élisabeth Moreno a rappelé l’importance de la mise en œuvre du Plan national d'actions pour l'égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023. « Mon objectif, c’est que ce sujet n’en soit plus un », a-t-elle déclaré.

S’inscrivant pleinement dans cette démarche, la gendarmerie nationale a édicté, fin septembre dernier, son deuxième plan d'action triennal en faveur de l’égalité professionnelle, de la diversité et pour la lutte contre les harcèlements, discriminations et violences. Ce dispositif traduit une volonté commune de développer des actions concrètes favorisant l'égalité professionnelle et la diversité au sein de notre institution, pour en faire des leviers de transformation et de modernisation de la gendarmerie, et de renforcer le bien-être au travail ainsi que l'équilibre des temps de vie. Il s'attache enfin à renforcer la prévention et le traitement de tous les comportements inappropriés afin de préserver la cohésion du corps et la confiance dans l'institution.

Son engagement a d’ores et déjà été reconnu par l’obtention d’une double labellisation «égalité professionnelle» et «diversité» décernée par l’AFNOR en 2018 et l’institution entend bien poursuivre son engagement pour satisfaire une nouvelle fois aux exigences de certification de l’association.

Dans ce contexte, elle a déjà conclu des partenariats avec des associations comme FLAG ou SOS homophobie, qui interviennent notamment dans le cadre des formations. Elle signera prochainement une convention avec L’Autre Cercle.

Lutte contre l’homophobie : la gendarmerie répond aussi présent

Proactive sur la lutte contre toutes les discriminations, la gendarmerie nationale adapte sa doctrine afin de mieux prendre en charge les victimes d’a..

Lire la suite...