Yvelines : deux hommes écroués après une tentative d’homicide

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.

Le 25 août dernier, un individu avait blessé un jeune homme en lui tirant dessus avec une arme de poing sur le parking du Mac Donald’s d’Orgeval (78). Les investigations, conduites par la Section de recherches (S.R.) de Versailles et le Groupement de gendarmerie départemental (GGD) des Yvelines, ont permis d’interpeller les deux principaux suspects qui ont été placés en détention provisoire.

C’est une histoire étrange qui s’est déroulée ce soir du 25 août 2020. Les gendarmes sont appelés par des riverains qui auraient entendu des coups de feu sur le parking du fast-food d’Orgeval, mais lorsqu’ils arrivent sur place il n’y a plus personne. Entre temps, les policiers de Saint Germain en Laye ont procédé au contrôle d’un véhicule, sur la N13, dont l’un des quatre occupants est blessé par balle à l’abdomen. Le jeune homme de 21 ans est transporté à l’hôpital et s’en sort indemne, mais il se montre très peu coopératif sur les circonstances et les motifs de son agression. Un rapprochement est effectué et l’enquête est confiée à la S.R. de Versailles et au GGD 78.

À travers leurs investigations, les gendarmes reconstituent progressivement le puzzle : la victime aurait été blessée par une balle de 9mm tirée depuis une voiture sur le parking du restaurant. À l’issue des faits, les deux principaux protagonistes auraient pris la fuite en Espagne tout d’abord, puis dans le sud-est de la France.

Le premier d’entre eux, âgé de 20 ans, serait remonté en Ile-de-France pour se réfugier chez un proche à Poissy. Il est interpellé, le 29 septembre dernier, sur la voie publique et mis en examen pour complicité de tentative de meurtre avant d’être placé en détention provisoire.

Le second, âgé de 29 ans, poursuit sa cavale en logeant dans différents endroits à Marseille mais, à force de surveillances et de recoupements, les enquêteurs finissent par le localiser. Celui qui est désigné comme l’auteur du tir est ainsi arrêté, le 20 octobre dernier, au domicile d’un tiers dans le 3ème arrondissement de la cité phocéenne. À l’issue de sa garde à vue, l’intéressé est présenté devant le tribunal judiciaire de Versailles et mis en examen pour tentative de meurtre avant d’être également placé en détention provisoire.

Tous les protagonistes de ce dossier, dans lequel demeurent plusieurs zones d’ombre, sont originaires des Yvelines. « Visiblement, cela ressemble à des explications entre des gens du quartier de Bel Air à Saint-Germain-en-Laye et des gens d'une cité de Saint-Exupéry à Poissy», a indiqué à l'AFP le colonel Thomas Andreu, à la tête de la S.R. de Versailles.