Culture

Bruno L'Her : commandant de brigade et double finaliste du Quai des Orfèvres

Auteur : Angélina Gagneraud - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
Bruno L'Her, commandant de brigade et auteur.
© D.R.

Derrière son uniforme de commandant de brigade, le capitaine Bruno L'Her cache un autre univers : celui d’auteur de polars, tant à destination des adultes que des enfants.

Officier de police judiciaire, ce Quimpérois d'origine a fait toute sa carrière en gendarmerie départementale. Aujourd’hui, il commande une unité à 35 militaires à Auray, dans le Morbihan. Côté écriture, il a publié quatre polars mettant à l’honneur des enquêteurs de l’Institution, un roman policier et un roman politico-policier. Il s’est également investi dans l’écriture de trois mini-romans policiers jeunesse, traduits en anglais.

Des romans qui ne passent pas inaperçus

Il y a quelques années, ce soldat de la loi a renoué, un peu par hasard, avec une passion d’enfance : l’écriture. « Plus jeune, j'écrivais des choses qui, après relecture, étaient destinées à rester au fond d'un tiroir. Des années plus tard, au cours d’un après-midi pluvieux, nous nous sommes amusés, avec mes enfants, à créer un bout d'histoire et à le compléter chacun notre tour. Rapidement, je me suis retrouvé seul à noircir une page... » Sans le savoir, il venait de poser les premiers mots de ce qui serait finalement son deuxième roman.

Depuis ce jour, il produit, avec régularité, des histoires bien ficelées, mais sans lien avec des faits observés ou des personnes rencontrées. « Je traite toujours de fiction, mais les méthodes d’investigation sont réelles. » L'expérience du terrain imprègne les pages de ses récits, avec un souci du détail propre à son métier.

Sans formation littéraire, l’officier s’est confronté à la critique et a proposé ses écrits au concours du prix du Quai des Orfèvres. « Une amertume empoisonnée » est arrivée en finale, en 2006. Un an après, c’est au tour de « La résurrection de l'ange » d’être finaliste du concours. De même, en interne, deux de ses romans ont été nommés en sélection finale du prix littéraire de la gendarmerie nationale.

« L’Institution tient une grande place dans mes ouvrages, au travers de mes personnages et de leur professionalisme. » À ce titre, le capitaine L’Her reverse 50 % de ses droits d'auteur sur l'ouvrage « Les chevaux de Troie » à l'association « Etoile bleue » ; créée en l'honneur d'Audrey et d’Alicia, gendarmes abattues lors d'une intervention, à Collobrières, en 2012.

 

Illustration d’un polar jeunesse par le major David Dubois.

© D.R. - MJR David Dubois

Initier le jeune public aux polars bilingues français/anglais

Précarité, isolement des personnes âgées, crise migratoire... Autant de sujets que le capitaine l’Her a choisi d’expliquer aux enfants sous la forme de mini-romans policiers jeunesse. « Après une rencontre avec une institutrice, je me suis dit qu’il serait intéressant d’écrire une histoire, sur un thème de société, destinée à un jeune public, qui pourrait ensuite en discuter en famille ou à l’école. »

Le projet ne s’est pas arrêté là : « Mes trois romans jeunesse sont également disponibles en anglais grâce à la participation de ma belle-fille américaine. »

L’illustration de ses polars jeunesse est également une histoire de « famille », puisque l’auteur a simplement frappé à la porte du bureau d’à côté ! « Je connaissais la passion pour le dessin du major David Dubois, avec qui je travaille. J’ai aimé son univers, l’éditeur également. David a accepté de me suivre dans cette aventure, et notre premier ouvrage commun, « Les Mystères du Voilier noir », vient d’être publié ! »

Une histoire de romans, écrits en famille, privée et professionnelle, qui promet de nombreux rebondissements.

En savoir plus :

Le capitaine Bruno L’Her reverse également une autre partie de ses droits d'auteur à l'association Aimet (Association d’intégration morbihannaise des enfants trisomiques), créée pour l'intégration des enfants atteints de trisomie 21 dans le milieu scolaire, professionnel et social.

Vous pouvez suivre son actualité sur : www.bruno-lher.fr

Ouvrages :

- « La résurrection de l'ange », paru 2007, réédité en 2017 chez Noir'édition ;

- « Une amertume empoisonnée », paru en 2008, actuellement en rupture (réédition prochaine) ;

- « Les condamnés du silence », paru en 2010, réédité en 2015 chez Noir'édition ;

- « Les chevaux de Troie », paru en 2013 chez Noir'édition ;

- « Les pleurs du mal », paru en 2015 chez Noir'édition ;

- « Le sang de la vengeance », paru en 2011, réédité en 2016 chez Noir'édition ;

- « Les lendemains de Troie », parution programmée en octobre 2018 chez Noir'édition.

Ouvrages pour enfants

- « Les mystères du voilier noir », paru chez Noir'éditions ;

- « Les mystères du train » (en cours de réédition avec les dessins du major Dubois) ;

- « Les mystères du village » (en cours de réédition avec les dessins du major Dubois).