Dans la peau d’un tueur à gages avec le gendarme romancier Anthony Ryo

auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
©

Après son premier roman, présentant son héros, un « Monsieur tout le monde » qui devient tueur à gages, le gendarme Anthony Ryo le fait rempiler dans un second opus, à la fois haletant et déroutant, intitulé « Le résolutionneur » et paru aux éditions Édilivre.

Originaire de Bretagne, l’adjudant-chef Anthony Ryo, mène une double vie, à l’image de son héros, commandant la brigade de Saint-Georges-du-Vièvre (27) tout en s’adonnant à l’écriture de romans noirs. En effet, après s’être essayé pendant quelques années à l’art de la rime, à travers la rédaction de quelques poèmes en guise de loisir, il imagine, après une discussion entre amis, un personnage dont la vie serait l’exact opposé de son quotidien.

Dans son premier ouvrage, « Ne réveillez pas la bête qui sommeille en moi », paru aux éditions Édilivre, il donne ainsi vie à son alter ego le plus sombre : David Mohery.

Ce personnage fictif, passionné d’armes à feu, souhaite intégrer les forces de l’ordre. Au fil de l’histoire, il se déplace en Bretagne et en Normandie, régions chères à l’auteur. Mais la comparaison s’arrête là.

Recalé des rangs et en proie à l’amertume à la suite de ce refus, il se laisse guider par l’amour d’une femme et devient tueur à gages. Ainsi, contrairement à son créateur, David Mohery devient hors-la-loi. Cependant, il conçoit son métier avec une certaine morale, faisant justice lui-même tel un « Dexter » à la française.

Un commandant de brigade de l’Eure publie son premier roman

L’adjudant-chef Anthony Ryo, commandant la brigade de Saint-Georges-du-Vièvre, a publié son premier roman. Dans cet ouvrage intitulé « Ne réveillez p..

Lire la suite...

Alors que son premier roman a rencontré un franc succès et que ce début d’année est propice aux bonnes résolutions, Anthony Ryo a repris la plume pour écrire un deuxième opus intitulé « Le résolutionneur ».

Comme dans le premier ouvrage, l’emploi de la première personne permet de se replonger facilement dans la tête de ce tueur à gages pas comme les autres. David Mohery n’est plus dans l’apprentissage de son métier. Il est devenu un tueur confirmé, reconnu comme l’un des meilleurs dans son milieu. Il se retrouve ainsi engagé pour exécuter des contrats importants, cette fois-ci à l’étranger, et va devoir dépasser le cadre professionnel pour protéger ses proches.

Un livre déroutant, puisque cet expert du crime en deviendrait presque attachant, amenant à s’interroger sur la notion de justice. David Mohery pourrait être un ami, un collègue, un voisin qui raconte, dans l’intimité, ses contrats macabres mais très réalistes, tant l’auteur a le souci du détail. Les exécutions devraient continuer de pleuvoir puisqu’Anthony Ryo a d’ores et déjà des idées pour un troisième opus !