Culture

Des animaux et des gendarmes : une histoire qui dure

Auteur : la capitaine Gaëlle Pupin - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.

La nouvelle exposition du musée de la gendarmerie nationale, qui débute aujourd'hui, vendredi 1er février, offre l'occasion de s'intéresser à un pan assez méconnu de l'histoire de l'Arme : le rapport des gendarmes avec les animaux. Découvrez les liens qui les unissent depuis des siècles.

La visite se décline autour de trois grands axes : les interventions de gendarmes auprès des animaux dangereux, la protection des animaux mais aussi leur utilisation au sein de la gendarmerie.

Quelle que soit leur relation, les animaux et les gendarmes sont liés depuis des siècles. D’abord, lorsque les animaux constituent une menace pour les populations humaines, les gendarmes ont pour mission de protéger ces dernières. Ils peuvent être appelés pour intervenir face à un animal sauvage - par exemple échappé d'un cirque - ou dangereux. Mais les gendarmes ont également à intervenir lorsque des animaux sont maltraités ou font l’objet de pratiques illégales (braconnage, trafics, etc.).

Les animaux sont également des compagnons de travail des gendarmes. Les chevaux et les chiens, principalement. Mais d'autres auxiliaires plus inattendus ont oeuvré et oeuvrent aux côtés ou au profit des gendarmes : insectes, mulets, dromadaires ou même éléphants !

Régulièrement l'objet de représentations symboliques dans la gendarmerie, les animaux ont pu prêter leur image sur les écussons, les insignes ou même les armes des militaires également visibles dans cette exposition.

Alors, que croyez vous vraiment savoir ?

Une exposition à découvrir dès aujourd'hui !

"Des animaux et des gendarmes : que croyez-vous savoir ?"

du 1er février 2019 au 22 septembre au Musée de la gendarmerie nationale de Melun

Entrée exposition temporaire : 3 euros, entrée musée : 7 euros (plein tarif)

Un cycle de rencontres/ conférences est également organisé autour de cette exposition (voir sur le site du musée).