Culture

Histoire et dictionnaire : « Les ministres de la Guerre, 1792-1870 »

Auteur : Angélina Gagneraud - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© D.R.
© Tous droits réservés

Sous la direction d’Édouard Ebel, ce dictionnaire dépasse le seul cadre biographique et présente les problématiques de la protection du pays, révélant à travers la complexité des enjeux, le rôle de ces hommes qui présidèrent à la construction d’un outil militaire en France.

Débutant avec le second ministère Servan, instauré au lendemain de la journée insurrectionnelle du 10 août 1792, ce dictionnaire retrace la biographie de cinquante ministres qui se sont succédés, pour s’achever avec Cousin de Montauban, dont le mandat prend fin le 4 septembre 1870, jour de la proclamation de la République.

De grands chefs militaires, ayant commandé des unités ou s’étant formés durant les guerres napoléoniennes ou en Afrique du Nord furent désignés pour occuper cette charge de ministre : Bernadotte, Berthier, Soult, Davout, Gouvion Saint-Cyr, Cavaignac ou encore Saint-Arnaud. Quelle fut finalement l’œuvre de ces hommes ? Leurs missions étaient en réalité très éclectiques et tributaires du contexte général. Personnages clés des gouvernements, ils avaient pour fonction de veiller au bien-être des armées, d’organiser le recrutement, d’adopter des mesures pour armer les hommes, les nourrir, les loger, leur verser une solde et, le cas échéant, participer aux combats. Appuyés par leurs collaborateurs, ils jouèrent un rôle capital dans l’animation de la politique générale de la défense.

© D.R.

© Tous droits réservés

Structuré autour d’une présentation chronologique des ministres, l'ouvrage est complété par des introductions évoquant la vie du ministère sous chaque régime politique, une présentation des bâtiments du ministère, une bibliographie, une chronologie et un index. L’originalité du volume repose sur l’exploitation des importants fonds d’archives du Service historique de la Défense et d’autres dépôts nationaux, tout en intégrant les derniers acquis de la recherche.