Culture

Sébastien Vidal : un ancien de l’Arme romancier des sentiments noirs

Auteur : Angélina Gagneraud - publié le
Temps de lecture: ≃0 min.
Sébastien Vidal, lors du salon littéraire organisé par l'École nationale de la gendarmerie nationale, le 18 novembre 2017, à Melun.
© EOGN – promotion GDI Artous

C’est au cœur de la Corrèze que Sébastien Vidal, retraité de la gendarmerie, place ses intrigues.

Sébastien Vidal mêle histoires sombres, sentiments noirs et enquêteurs de l’Institution implantés au sein du territoire rural corrézien.

Avec « Woorara » et « Carajuru », deux volets de sa trilogie des sentiments noirs, le romancier décortique la vengeance puis la honte. Il nous fait suivre une cellule d’enquête où un groupe de gendarmes est aux prises avec un meurtrier sur le plateau de Millevaches.

Retraité, il estime que « la littérature est un vecteur pour témoigner de ce qu’il se passe au sein de la société et de l’Institution, qui sont liées ».

« Woorara » et « Carajuru », par Sébastien Vidal (Lucien Souny éditions, Poche, 2017).