Culture

« L'entraînement des forces spéciales », ou tous les conseils de professionnels pour devenir opérationnel et le rester

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃6 min.
© Tous droits réservés

Deux professionnels, l’un gendarme au sein du GIGN et l’autre coach sportif aguerri aux besoins des forces de l’ordre et des armées, livrent leurs conseils de préparation mentale et physique à toutes celles et ceux qui souhaitent se présenter aux tests de sélection des différentes unités spéciales, mais aussi intermédiaires, ou tout simplement qui veulent maintenir une bonne condition opérationnelle.

« L’entraînement des forces spéciales » est le fruit de la collaboration de Julien D. et David Cerqueira. Tous deux formés à la préparation physique, les deux hommes sont amis depuis les bancs de l'université ! Le premier est depuis devenu gendarme au sein du GIGN et le second, coach sportif à l’attention d’un public formé à 95 % de personnels des forces de l’ordre, de secours et des armées.

Quand David, déjà auteur de plusieurs e-books à succès, est contacté, début décembre 2019, par la maison d’édition Kiwi, pour publier un ouvrage sur le coaching sportif, il voit là l’opportunité de concrétiser un projet qu’il nourrissait depuis longtemps avec Julien.

Devenir « ops » et le rester !

« L’un des objectifs de notre livre est de guider les candidats souhaitant intégrer une unité spéciale, mais aussi tous types d’unité d’intervention, comme un peloton de surveillance et d’intervention. Aujourd’hui, rien d’aussi spécifique n’existe sur ce segment, explique David. Même s’il y a une forte coloration gendarmerie et GIGN, au regard de l’appartenance de Julien à l’unité, tout comme le préfacier, Bernard Meunier, qui en faisait partie il y a quelques années, nous voulons vraiment être ouverts à toutes les forces. Le livre inclut d’ailleurs des témoignages de membres des forces spéciales, du groupe d'appui opérationnel de la DGSI, du RAID ou encore de la BSPP par exemple. »

Au-delà de la préparation aux différents tests, les outils que proposent les deux auteurs ont aussi vocation à permettre à tout un chacun de se maintenir en condition opérationnelle.

« Pour nous, être ops n’est pas seulement réservé aux unités d’élite, cela concerne également les unités intermédiaires et même les unités territoriales. Avoir un physique opérationnel, c’est la base. Nos entraînements balaient tout le spectre : on part de la base pour aller au plus haut ; c’est ensuite à chacun de fixer ses objectifs, poursuit le coach, qui constate au quotidien que nombre de candidats n’ont pas conscience de la réalité des tests. « La première chose sur laquelle nous insistons dans le livre, c’est que le physique n’est qu’une partie de l’équation et qu’il ne fait pas tout. Au-delà de la technique, les épreuves pour intégrer ces unités spéciales sont, entre autres, des tests de bon sens. La condition physique ne va pas vous garantir de les réussir, mais va vous permettre de défendre vos chances. »

© Tous droits réservés

Pas de théorie sans pratique

Julien et David, qui connaissent bien les besoins du terrain, voulaient donc un ouvrage très concret et complet, adapté et adaptable à tous les tests, du plus basique au plus pointu. « Quel que soit l’objectif, la démarche est toujours quasiment la même, tant au niveau de l’entraînement physique, que de la préparation mentale, physiologique et matérielle. Le schéma est identique, estime le gendarme. Avec de la bonne volonté, le livre, tel que nous l’avons conçu, se suffit à lui-même pour mettre au point sa propre préparation, et la peaufiner, au besoin, en allant approfondir ses connaissances dans d’autres ouvrages. Nous en conseillons d’ailleurs plusieurs. »

Les deux amis ont ainsi élaboré une véritable « bible » de 400 pages, largement illustrée, dont la première partie, plus théorique, revient sur les fondements de l’entraînement et la physiologie, avant d’aborder l’optimisation des performances et la récupération, puis la spécificité de la préparation des tests, tant au niveau mental, physique que matériel.

« Nous essayons de répondre aux différentes questions que l’on peut se poser quand on prépare ce genre de tests, qu’il s’agisse d’optimisation du potentiel, c'est-à-dire le sommeil, l’alimentation, l’hydratation, les étirements, etc., de matériel… » Des questions que les deux hommes entendent régulièrement et que Julien s’était lui-même posées quand il a préparé les tests GI. Et le gendarme de préciser : « Rien de ce que nous écrivons ne sort de notre imagination. Nous nous appuyons sur des études et des recherches solides ainsi que sur l’avis d’experts. Par exemple, pour le volet préparation mentale, je me suis approché d’un psychologue réserviste, car il me semblait indispensable d’avoir la validation de quelqu’un dont c’est le métier. »

L’objectif est aussi de pousser les candidats à se poser les bonnes questions, à déterminer leur objectif final et à se structurer avant de se lancer. « C’est le principe de la méthode de raisonnement tactique décliné aux tests, estime Julien. Dans la phase de préparation intellectuelle, par exemple, il est primordial de se demander quelle unité on a vraiment envie d’intégrer, quel parcours on privilégie, si l’on préfère se tester en unité intermédiaire avant d’intégrer une unité spécialisée… Car on ne va peut-être pas s’investir autant, ni financièrement, ni psychologiquement, ni physiquement, pour des tests d’entrée en peloton d’intervention qui durent deux jours, que pour les tests GIGN qui durent trois mois. »

Julien apporte ainsi des conseils pratiques et concrets à ces questionnements courants. Et c’est d’ailleurs l’un des points forts de ce livre : toujours passer de la théorie à la pratique !

© Tous droits réservés

Des séances d’entraînement originales

Avec la deuxième partie de l’ouvrage, entièrement consacrée aux entraînements, le lecteur entre dans le vif du sujet à travers un glossaire entièrement illustré décortiquant tous les mouvements.

« Nos entraînements, que l’on a baptisés TAC-FIT, ont la particularité d’être souvent au poids de corps ou avec quelques petites charges à disposition. Nous avons en effet voulu nous affranchir des contraintes d’aller en salle ou d’investir dans du matériel spécifique, en pensant notamment aux personnes qui sont déplacées en Opex ou en outre-mer, ou qui n’ont simplement pas accès à ce type d’installations, explique David Cerqueira. Ce qui nous différencie aussi, c’est que l’on explique vraiment la préparation physique telle que nous la concevons pour aborder ce genre de tests. Ce sont des méthodes que j'ai éprouvées depuis des années et qui se traduisent par des séances très originales. »

Publié aux éditions Kiwi, « L'entraînement des forces spéciales » sera disponible à compter du 9 juillet dans toutes les librairies, Fnac, sur Amazon, ainsi que sur le site Vet Sécurité, au tarif conseillé de 29 euros.