Sport

Sport et devoir de mémoire : édition 2019 des Foulées Capel

Auteur : Maud Protat-Koffler - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Compagnie de gendarmerie départementale de Bagnols-sur-Cèze
© Tous droits réservés

L’édition 2019 des Foulées Capel, organisée par la compagnie de gendarmerie de Bagnols-sur-Cèze (30), a eu lieu vendredi 17 mai. Chaque année, elle honore la mémoire du gendarme Richard Capel, tué au cours d’une intervention en 1998.

Le 24 mars 1998, aux alentours de 19 heures, une patrouille de la brigade de Lussan, composée des gendarmes Richard Capel et Jean-Paul Lambert, intervient pour contrôler un camping-car stationné en rase campagne, à proximité du hameau de La Lèque.

À leur arrivée sur les lieux, les deux militaires essuient des coups de feu de la part de l'occupant et sont grièvement blessés. Si le gendarme Lambert parvient à survivre à ses blessures, le gendarme Capel décède après avoir riposté en tuant l'auteur des coups de feu et après avoir pu donner l'alerte.

Vendredi 17 mai dernier, afin d'honorer sa mémoire en ce 21e anniversaire de sa disparition, une course pédestre a été organisée comme chaque année par la compagnie de gendarmerie départementale de Bagnols-sur-Cèze, rassemblant plus de 60 militaires, civils et retraités de l’Arme, issus du groupement du Gard.

Avant le départ de la course, une gerbe a été déposée au pied de la stèle commémorative par le chef d’escadron Nicolas Destriez, commandant la compagnie de Bagnols-sur-Cèze, en présence de la famille du maréchal des logis-chef Richard Capel.

Sous un ciel peu clément, les participants ont ensuite pris le départ de l'épreuve sportive. Sur les deux parcours de 8 et 14 km, ils ont foulé chemins et sentiers à travers la garrigue, en passant notamment par le hameau de La Lèque, lieu du décès du MDC Capel.

Le vainqueur du 8 km est le gendarme Adrien Rèche, de la brigade de proximité de Quissac, avec un record de 34 minutes et 18 secondes.


Le vainqueur du 14 km est le gendarme Vivien France, de l’escadron de gendarmerie mobile de Nîmes, qui a bouclé le parcours en 1 heure 05 minutes 23 secondes.