Sport

Cross national gendarmerie : un bon cru qualitatif et quantitatif

Auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Passage d'obstacle par les coureurs sous un ciel coloré en orangé par le sirocco.
Passage d'obstacle par les coureurs sous un ciel coloré en orangé par le sirocco.
© Tous droits réservés

Avec 240 concurrents au départ, dont plus de 50 femmes, l'édition 2022 du cross national gendarmerie, disputée le 15 mars, à Rochefort, restera parmi les meilleurs crus en nombre de participants.

Initialement prévue le 2 février, et décalée en raison de la situation sanitaire, l’édition 2022 du cross national gendarmerie s’est courue le mardi 15 mars, à Rochefort. Avec 240 concurrents au départ, cette édition a été un franc succès de participation, obligeant l'organisation à une gestion minutieuse des paramètres liés à l'accueil. Avec un seul mot d'ordre pour cette épreuve qui promeut la course à pied en gendarmerie : faire tomber toutes les barrières ! Celle des préjugés - « Je n’ai pas le niveau » - comme celles des quotas (hommes/femmes/jeunes et moins jeunes), tout en assurant la promotion des catégories souvent oubliées (handisports, espoirs, M2).

Le sirocco invité de dernière minute

Il était 8 h 30 lorsque les 80 concurrents de l'épreuve masters se sont élancés, depuis l'arche de départ, sur le parcours tracé par la Section de l'enseignement des fondamentaux de l'intervention (SEFI) de Rochefort. Le cross féminin, puis les cross seniors court et long leur ont ensuite emboîté le pas.

Sur un parcours plat, du moins en apparence, ces courses étaient rendues difficiles par les nombreuses relances qui ponctuaient le circuit, les obstacles naturels (buttes et fossés) qui cassaient le rythme, et par un invité de dernière minute, le sirocco qui, depuis le sud, colorait le ciel d'une teinte orangée, couleur du sable du Sahara qu'il véhiculait.

Après de belles empoignades consacrant de beaux champions, la journée s’est poursuivie par la remise des récompenses, par les autorités et les partenaires présents, dans l’amphithéâtre Arnaud Beltrame, dans une ambiance de franche camaraderie, et sous le signe du partage et de la cohésion entre les formations.

Au classement par équipe, l’équipe 1 de la garde républicaine a devancé l’équipe 1 du Commandement des écoles (CEGN) et l’équipe 1 de la région Normandie. En individuel, victoire en masters de l’adjudant Frédéric, du Peloton de sécurité de l'Hôtel national des Invalides (PSHNI), et chez les féminines, de la gendarme Amal, de la brigade de proximité d'Audruicq.
L’école de gendarmerie de Rochefort accueillera le championnat de France militaire de la discipline du 7 au 9 novembre 2022.