Sport

Ille-et-Vilaine : quatre gendarmes vont courir 179 km en relais pour un jeune garçon polyhandicapé

Auteur : Région de gendarmerie de Bretagne - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© D.R.

Quatre gendarmes de la brigade de Bain-de-Bretagne vont participer, en juin prochain, au relais de 179 kilomètres de « l’Ultra marin », dans le Golfe du Morbihan, pour récolter des fonds pour le petit Mehdi, âgé de 4 ans, né lourdement handicapé.

Glenn, François, Morgan et Mehdi, quatre gendarmes de la brigade territoriale autonome de Bain-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine, ont décidé de courir en relais pour la bonne cause, lors du prochain raid du Golfe du Morbihan, du 25 au 27 juin prochain.

Lors de ce raid, dont le départ et l’arrivée auront lieu sur le port de Vannes, les coureurs devront parcourir une distance de 179 kilomètres autour du Golfe.

Bien plus qu’un défi sportif, ce raid est une aventure humaine au cours de laquelle découverte, convivialité, solidarité et dépassement de soi prennent tout leur sens.

Mehdi est un coureur de 800 mètres, qui a participé aux championnats de France l’an dernier, avec des professionnels. François aime bien les longues distances. Quant à Glenn, c’est la première fois qu’il effectue une course d’une distance de 33 kilomètres mais, comme ses collègues, il est prêt à se dépasser.

Les quatre militaires bretons sont en effet d’autant plus motivés, qu’ils prendront le départ de cette course dans le but de récolter des fonds pour venir en aide à Medhi, un jeune garçon de 4 ans né lourdement handicapé.

L’histoire de Medhi

Medhi est né le 13 octobre 2017 à la maternité de Redon. En raison de complications à l’accouchement, il vient au monde tétraplégique, il ne parle pas et ne peut pas manger seul. Il communique seulement avec les yeux, à l’aide d’une tablette optique à commande oculaire.

Sa maman étant décédée pendant l’accouchement, son père, Atef, l’élève seul, avec sa sœur Yasmine et son frère Idriss. Depuis quatre ans, Atef doit ainsi faire face à de lourdes dépenses logistiques et médicales afin de prendre soin de Medhi et de ses deux autres enfants, mais aussi pour adapter la maison au handicap de son petit garçon.

Les quatre militaires de Bain-de-Bretagne ont pu rencontrer Atef et ses trois enfants dans leur maison il y a quelques mois. À cette occasion, ils ont pris la mesure de l’ampleur des travaux à réaliser pour permettre à Mehdi de rester chez lui, d’autant que les prochaines années seront déterminantes en matière de soins médicaux, de rééducation et de suivi, pour améliorer la motricité du petit garçon.

Un défi sportif et une belle aventure humaine

C’est donc pour lever des fonds pour l’association « Aidons Medhi »,que le quatuor de gendarmes, âgés de 28 à 34 ans, a décidé de se mobiliser. L’objectif initial était de rassembler 1 770 euros, soit 10 euros par kilomètre parcouru. Finalement, ils ont décidé de viser plus haut en mobilisant en parallèle des sponsors.

Le 25 juin prochain, ils prendront donc part à cette belle course, qui aura lieu de jour et en partie la nuit. Pour relever ce défi, ils s’entraînent deux à trois fois par semaine depuis la fin de l’année dernière.

Morgan effectuera une distance de 36 kilomètres entre Vannes et Larmor-Baden, François, 52 kilomètres entre Larmor-Baden et Arzon, Glenn, 33 kilomètres entre Arzon et Sarzeau et enfin Medhi une distance de 58 kilomètres entre Sarzeau et Vannes, avant que les quatre sportifs ne se retrouvent pour parcourir ensemble la dernière ligne droite.

Si ce relais devait être annulé en raison du contexte sanitaire, les quatre gendarmes ont déjà tout prévu : ils effectueront une boucle de 179 kilomètres autour de Redon. Rien n’entamera leur détermination : ils sont bien décidés à tout faire pour relever ce défi et aider le petit Medhi !

Si vous souhaitez soutenir cette belle action de solidarité, vous pouvez les suivre et les contacter via leurs réseaux sociaux Instagram et Facebook (@courirpourmedhi) ou par mail (courirpourmedhi@gmail.com).