Sport

Judo : les gendarmes décrochent 15 médailles en hommage à Mélanie Lemée

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© D.R

Les championnats de France militaire de judo se sont déroulés le 20 avril dans la commune de la Ferté-Macé (Orne), ville natale de Mélanie Lemée. Plusieurs hommages appuyés ont été rendus à cette majore, décédée en service le 4 juillet 2020. Les gendarmes lui ont fait honneur en glanant une pluie de médailles.

Un hommage à la hauteur d’un nom, celui de Mélanie Lemée. À l’occasion de chaque championnat de France militaire de judo, le patronyme de cette gendarme, décédée en service le 4 juillet 2020, est sur toutes les lèvres.

Une édition pleine d’émotion

C’était d’autant plus prégnant lors de cette édition du 20 avril 2022, puisqu’elle s’est déroulée à la Ferté-Macé, commune située dans l’Orne et, surtout, ville natale de la majore. « Après le drame qui s’est produit en 2020, nous avions décidé, en accord avec les parents de Mélanie Lemée, d’organiser ce championnat 2022 sur ses terres », rappelait au Publicateur Libre, le major Fabrice Guilley, entraîneur de l’équipe de France militaire de judo.

Une édition forcément particulière, empreinte d’émotion, lors de laquelle les organisateurs ont souhaité témoigner leur respect à la gendarme. La veille des championnats, en fin de journée, un hommage lui a été rendu, au cours d’une cérémonie organisée au cimetière de la ville.

© D.R

Un trophée, baptisé de son nom, est même en cours de création. Selon le capitaine Erwan Lebrun, directeur sport défense de l’équipe de France militaire de judo, « il sera attribué à celui ou celle qui s’est distingué(e) durant la compétition et sera remis en jeu chaque année, pendant au moins 10 ans. »

Les hommages se sont poursuivis tout au long des championnats. Clarisse Agbegnenou, invitée d’honneur de cette compétition, est devenue, à cette occasion, la marraine de la brigade de la Ferté-Macé. Rappelons que la judoka de 29 ans, double championne olympique, est également la marraine de la brigade d’Aiguillon, dans le Lot-et-Garonne, là où Mélanie Lemée était affectée quand le drame est arrivé.

L’ippon des gendarmes

Une édition durant laquelle les gendarmes ont particulièrement brillé, notamment dans la catégorie des féminines. Sur les cinq catégories représentées, les militaires ont trusté les quatre premières places, en moins de 52, 57, 63 et 70 kg. Les gendarmes ramènent également dans leur barda deux médailles d’argent et autant de bronze.

Côté hommes, la réussite était également au rendez-vous, puisque sur 53 judokas présents, la gendarmerie a remporté deux médailles d’or, trois d’argent et autant en bronze. De quoi faire honneur à la mémoire de Mélanie Lemée.

Les résultats des gendarmes féminines :

- 52 kg
1. GND Manon G. / BTA Roussillon

- 57 kg
1. ADJ Angélique D. / GGD 61
2. MDC Marjorie G. / BTA Cassis

- 63 kg
1. GND Margaux H. / EGM 44/3 Pithiviers
3. GND Pauline R. / EGM 20/1 Rosny-sous-Bois
4. MDC Aurore H. / S.R. Toulouse

- 70 kg
1. GND Sylvanie B. / 2e R.I. CSH2 / II
2. Annaëlle C. / BP Aubigne-Racan

Les résultats des gendarmes masculins :

- 60 kg
3. ELG Jacob G. / BTA Uckange

- 73 kg
2. GND Jonathan F. / BTA Faulquemont

- 90 kg
1. GND Stéphane G. / EGM 11/5 Sathonay
2. GND Romain L. / BTA Vaugneray
3. MDC Tanguy B. / PSIG Amboise

- 100 kg
2. MDC Vincent S. / BTA Ouistreham

+ 100 kg
1. GND Loic D. / COB Ancenis-Saint-Géréon
3. MDC Julien P. / PSPG Golfech
4. ELG Adrien H. / B.P. Crest