Sport

L’association « Donne-nous des ailes » pagaie pour la bonne cause !

Auteur : la capitaine Marine Rabasté - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© Tous droits réservés

À travers « Donne-nous des ailes », quatre gendarmes se sont lancés cet été dans un véritable challenge sportif, en réalisant 434 km en kayak pour collecter des fonds.

Le sport est bon pour la santé. Cela se vérifie doublement lorsqu’il se pratique dans un but caritatif.

Affectés à l’escadron de gendarmerie mobile de Clermont-Ferrand, Gatien, Antoine, Mickaël et Quentin sont passionnés de sport et aiment les challenges. Ils ne pratiquent que très rarement le kayak, mais l’idée de tenter une traversée atypique les séduit. Et si elle était liée à une association caritative ? C’est ainsi que leur défi, au départ sportif, devient solidaire.

Les militaires décident de relever le challenge au profit de l’association « Antoine le petit prince », créée par un gendarme vauverdois pour son fils, Antoine. Le petit garçon de huit ans souffre d’une dégénérescence progressive des muscles, provoquée par une myopathie de Duchenne. Alors quoi de plus symbolique pour un premier défi que de soutenir la cause d’un camarade et de récolter des fonds afin de permettre à Antoine de bénéficier d’une vie comme les autres enfants de son âge.

Dès la mi-juin, le projet est finalisé. Les quatre amis prévoient de relier l’Atlantique à la Méditerranée en kayak, par le canal des deux mers. L’objectif ? Réaliser cette traversée en douze jours, en totale autonomie.

434 km à la seule force des bras

Le coup d’envoi est donné le 15 juillet, à Castets-en-Dorthe. Sous le regard d’Antoine et de sa famille, les quatre militaires s’élancent sur le canal des deux mers. L’aventure n’est pas de tout repos : chaleur, guêpes, ampoules, passages d’écluse… Les dizaines de kilomètres parcourus quotidiennement se font sentir chaque soir et les obstacles sont nombreux. Mais à la fin de la journée, les aventuriers retrouvent du réconfort auprès d’Antoine. En visiophonie, celui-ci leur adresse toute sa sympathie et ses remerciements. Ce moment de partage est une vraie source de motivation pour les gendarmes ! Ils reçoivent également de nombreux encouragements de la part des différentes personnes qu’ils rencontrent tout au long du parcours, et qui parfois leur offrent même quelques ravitaillements, pour changer de la nourriture lyophilisée.

Le 26 juillet, après 12 jours sur l’eau et 11 nuits à la belle étoile, la ligne d’arrivée est enfin là : le port de Marseillan-Plage. Les quatre camarades l’ont fait ! Ils ont pagayé durant 87 heures cumulées et ont parcouru les 434 km. Le défi est relevé. Le dernier jour de course est particulier, car ce n’est pas à quatre qu’ils l’ont vécu, mais à cinq ! Antoine s’est en effet joint à eux afin de parcourir les derniers kilomètres de cette traversée et partager cette aventure humaine extraordinaire.

La solidarité se poursuit

Au terme de leur aventure, les militaires ont remercié l’ensemble des personnes ayant participé, directement ou indirectement, à cette expérience. Mais c’est tout naturellement que leurs derniers mots sont allés à Antoine : « Ton sourire nous conforte dans l’idée que notre but est accompli. Garde en toi cette joie de vivre et ce sourire rayonnant », écrivent les militaires sur la page Facebook de l’association.

Grâce à leur engagement et à leur esprit de solidarité, les quatre sportifs ont permis de récolter 3 000 euros au profit de l’association « Antoine le petit prince ». Une action qui mérite donc d’être chaleureusement saluée.

Mais les centaines de kilomètres parcourus n’auront pas eu raison de la petite troupe ! À peine ce défi terminé, qu’ils pensent déjà au suivant et prévoient de « voler encore plus haut ».

 

Retrouvez l’association Donne-nous des ailes sur Facebook et Instagram