Sport

Les gendarmes se mobilisent pour le Téléthon

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃4 min.
© GGD66

Comme tous les ans, de nombreux événements et défis destinés à récolter des fonds pour combattre la myopathie, sont organisés à travers toute la France, ces 4 et 5 décembre, à l’occasion du Téléthon 2020. De nombreux gendarmes, chacun à leur manière, ont une nouvelle fois relevé le défi, comme à Marseille, Amiens, Argelès-sur-Mer, Montpellier… Une mobilisation à laquelle l’association Les Képis pescalunes a également répondu présent !

Un peu partout en France, chacun à leur manière, les militaires de la gendarmerie ont cette année encore décidé de se mobiliser pour la cause du Téléthon, dont l’édition 2020 se déroule ces 4 et 5 décembre. Les conditions sanitaires ne permettant pas de grands rassemblements ouverts au public, ils ont donc rivalisé d’idées pour proposer des défis virtuels afin de collecter des fonds pour soutenir la recherche.

3 637 tractions

Dans l’Hérault, les gendarmes du Peloton de surveillance et d’intervention de gendarmerie (PSIG) de Castelnau-le-Lez se sont ainsi mobilisés au côté de l’association Les Képis Pescalunes, en relevant l’un des quatre challenges lancés sur les réseaux sociaux : réaliser, le plus rapidement possible, 3 637 tractions, en écho au numéro de téléphone (36 37) auquel peuvent être faites les promesses de don. Ces gendarmes, spécialistes de l’intervention, ont donc mis « leurs muscles au service des muscles malades » et relevé le défi en 1 h 36’ 55’’.

Dans les Pyrénées-Orientales, les gendarmes du PSIG d’Argelès-sur-Mer ont rallié leurs camarades des brigades territoriales d’Argelès et d’Elne pour relever le même challenge. Objectif atteint en 1 h 43’ par l’équipe de 19 gendarmes, qui a enjoint tous les sportifs au grand cœur à relever à leur tour ce défi. Le fruit de leur collecte sera reversé à l’Association française pour la myopathie (AFM), organisatrice du Téléthon.

Le défi relayé par les Képis pescalunes a également été relevé à la Martinique par les gendarmes du Marin et de l'escadron de Bouliac, qui ont réalisé les 3 637 tractions en 1 h 47’.

Les militaires de l'antenne GIGN d'Orange ont eux aussi mis leur cœur et leurs muscles à l'ouvrage, enregistrant un temps de 1h38' et une jolie cagnotte pour le Téléthon!

À Marseille, les gendarmes rament...

À Marseille, à l’initiative de l'association de gendarmes Ops Prépa Concours (OPC), c’est en rameur que les militaires ont décidé de s’engager pour cette cause. Depuis hier soir 20 heures jusqu’à ce soir 20 heures, au sein de la caserne Donadieu, trois militaires de l'Escadron de gendarmerie mobile (EGM) de Marseille et cinq du peloton spécialisé de protection de gendarmerie de Cadarache se relaient pour un défi de 24 heures, dans le respect des mesures sanitaires de rigueur. Pour chaque kilomètre parcouru par les rameurs, l'association versera un euro. Un chèque du montant total sera remis le soir même.

… Comme dans la Somme !

Dans la Somme, ce sont les militaires de l’EGM 15/9 d’Amiens qui se sont mobilisés pour le Téléthon au travers de l’opération « Ramer vers le bonheur », relayée en direct sur une page Facebook dédiée. Un défi commencé vendredi 4 décembre, dès 7 heures du matin, là encore pour 24 heures. Les challengers se sont ainsi relayés toutes les heures sur un rameur, nettoyé entre chaque participant, sous le regard des internautes. Une cagnotte en ligne a été créée à cette occasion par l’AFM-Téléthon.

L’opération « Ramer vers le bonheur » de l'EGM 15/9 d'Amiens.

© Tous droits réservés

Les Képis pescalunes au rendez-vous… pour un record du monde

L’association « Les Képis Pescalunes », qui concrétise des rêves d’enfants malades ou orphelins de la gendarmerie et soutient la recherche médicale depuis 15 ans, s’est associée pour la première fois à l’AFM Téléthon de l’Hérault. Avec l’aval de la préfecture de l’Hérault et le soutien de la mairie de Montpellier, et dans le respect des mesures sanitaires actuelles qui obligent à se réinventer, l’association organise, au cours de ces deux journées de Téléthon, un formidable défi sportif : une tentative de record du Monde de course en joëlette sur 24 heures.

Le départ a été donné hier soir à 17 h 30, dans le parc Montcalm, à Montpellier, par la marraine et le parrain de l’opération, Aurore Kichenin, miss Montpellier 2016 et première dauphine de miss France 2017, accompagnée de Jimmy Vienot, quintuple champion du monde de boxe thaï.

Depuis, les douze sportifs de l’équipe des Képis pescalunes, boxeurs de la « Tatane académie » et runneurs du magasin « Foulées », se relaient afin de tenter de parcourir plus de 264 km en 24 heures, le tout dans le respect d’un protocole sanitaire strict. Vous pouvez les suivre en direct sur les réseaux sociaux de l'association.

Et bien d'autres défis...

Outre cette tentative de record du Monde et le défi interarmées et interservices des 3 637 tractions, l’association les Képis Pescalunes propose sur ses réseaux sociaux d’autres défis virtuels, comme les 3 637 km des KP, événement organisé avec la communauté "Gend'Run" et ouvert jusqu’au 15 janvier, ou d’autres activités plus à la portée du grand public, à l’instar des burpees, du saut à la corde, des pompes, des paniers de basket, des flashmobs… Sans oublier la vente de « goodies » à l’effigie du Téléthon, dont le produit viendra s’ajouter à la cagnotte en ligne.

© D.R.