Sport

Les sportifs de haut niveau de la gendarmerie en visite à la direction générale

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© GENDARMERIE/SIRPA/M-A.SAILLET
De Tokyo à Issy-les-Moulineaux... Après avoir fait rêver les Français cet été, dans le cadre des Jeux Olympiques de Tokyo, 18 sportifs de haut niveau de la gendarmerie se sont rendus, ce lundi 11 octobre, à la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).

Entre deux entraînements, les sportifs de haut niveau ont fait une pause pour venir à la rencontre des personnels de l’Institution. Ils ont été reçus en milieu de matinée par le major général de la gendarmerie nationale, le général de corps d’armée Bruno Jockers, qui les a remerciés de leur présence. « C’est un moment émouvant et c’est avec beaucoup de fierté que nous vous accueillons à la direction générale de gendarmerie nationale. Nous avons vibré avec vous durant les J.O. »

Le major général a souhaité saluer leur travail et leur force morale. « Le sport, c’est du plaisir, mais aussi et surtout de l’effort. Des valeurs dans lesquelles on se retrouve nous, gendarmes, et qui nous servent de modèles. Quels que soient les résultats et les médailles, ce qui compte, c’est l’exemple que vous nous donnez et cette bouffée d’optimisme que vous nous avez apportée en temps de crise. À présent, cap sur 2024 ! »


© © ADC J.-F. Jounel

Avant de préparer cette prochaine étape décisive, les sportifs ont pris le temps de discuter avec le major général, puis ont participé à une séance de dédicaces, pour le plus grand bonheur des personnels présents, qui ont pu prendre des photos, échanger avec eux, voire même soupeser leurs médailles olympiques ! « L’armée des champions » a ensuite déjeuné avec le directeur général de la gendarmerie nationale, le général d’armée Christian Rodriguez, avant d’assister, le soir même, aux Trophées des Champions des Armées, puis de repartir en entraînement en vue des prochaines compétitions programmées dans leur discipline respective.

© GENDARMERIE/SIRPA/M-A.SAILLET

Le soutien au sport de haut niveau par la gendarmerie ne date pas d’hier ! Il trouve son origine dans la création, en 1852, de l’école normale militaire de gymnastique de Joinville, qui deviendra plus tard le bataillon de Joinville, avant de disparaître en 2002. Le dispositif a été rénové par plusieurs accords interministériels et les 173 sportifs de haut niveau de la Défense forment désormais « l’Armée de Champions ». Parmi eux, 24 ont été recrutés dans les rangs de la gendarmerie, dont 21 sous statut militaire et trois para-sportifs sous statut civil.

Si les sportifs participent déjà à des opérations de communication en lien avec la gendarmerie, leur appartenance à l’institution va être renforcée dès la fin 2021 : chacun parrainera une unité de gendarmerie, tous bénéficieront d’une formation de média training dispensée par le Service d’information et de relations publiques des armées de la gendarmerie, et une rondache SHND gendarmerie sera spécialement créée pour leurs effets vestimentaires.

© GENDARMERIE/SIRPA/M-A.SAILLET