Sport

Puy-de-Dôme : retour sur le 23e championnat de France cycliste de la gendarmerie

Auteur : le colonel Etienne Thierry - DZOE RGARA - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© DR - Agnès B.
Le championnat de France cycliste de la gendarmerie s'est déroulé les 16 et 17 septembre 2022 dans le département du Puy-de-Dôme. Une 23e édition marquée par la disparition de l’ancien président de l’association cyclisme gendarmerie, le général Maurice Lallemant.

Pour la première fois depuis sa création en 1999, le championnat de France de cyclisme de la gendarmerie s'est déroulé sans la présence du général Maurice Lallement, décédé le 9 juillet dernier. Il présidait depuis ses débuts l'association cyclisme gendarmerie, qui organise ces championnats. Cette 23e édition, baptisée "Souvenir général Maurice Lallement", lui était donc entièrement dédiée et pour cela une minute de silence a été observée par les coureurs avant le départ de chaque course.

250 cyclistes de 19 à 82 ans

Par une météo correcte, quoiqu'un peu fraîche, samedi matin, les coureurs se sont élancés sur un circuit de 11 km autour du château de Parentignat dans la campagne du Pays d'Issoire. Sur ce circuit plutôt roulant, mais exposé au vent, validé par le directeur de course Bernard Thévenet (double vainqueur du Tour de France), les coureurs se sont affrontés avec ténacité, mais toujours dans le respect des valeurs nobles du sport. Du premier au dernier, tout le monde a donné le meilleur de lui-même pour boucler son épreuve et montrer au public présent en nombre une image particulièrement dynamique de la gendarmerie. Au total, ce sont près de 250 cyclistes, de 19 à 82 ans, du gendarme adjoint volontaire au général d'armée, des gendarmes d'active et de réserve, des militaires du corps de soutien et des personnels civils de la gendarmerie, qui ont participé pendant ces 2 jours aux 6 courses inscrites au programme.

Des élus locaux ainsi que de nombreuses autorités administratives et de la gendarmerie dont le général de corps d'armée Laurent Tavel (commandant de la région de gendarmerie Auvergne Rhône-Alpes), se sont succédé sur la ligne de départ ou d'arrivée, tout au long du week-end.

Un hommage solennel

La soirée de clôture a été l'occasion de rendre un hommage solennel et émouvant au général Lallement, considéré comme le "père" de ces championnats. Les autorités, dont le général d'armée François Gieré (IGAG) qui représentait le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), les élus, les partenaires, les coureurs, les organisateurs et les membres de l'association cyclisme gendarmerie, ont ainsi partagé, en présence de son épouse Marianne, un moment de recueillement et de fraternité en souvenir de son engagement au profit du cyclisme en gendarmerie.

À noter : Retrouvez tous les résultats de cette compétition sur le site de l'association.