Sport

Trail « Les gendarmes et les voleurs de temps » : une 21e édition réussie

Auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© DR
Après deux ans d’arrêt en raison de la pandémie, le trail « les gendarmes et les voleurs de temps » a fait son grand retour.

En ce week-end de la Pentecôte, plus de 6 000 coureurs et 10 000 accompagnateurs se sont retrouvés dans le Limousin pour participer à cette course internationale, qui s’est déroulée, comme chaque année, sur le site de Muret, à Ambazac. Durant deux jours, les 4 et 5 juin, tous les participants se sont engagés sur les huit épreuves, parmi lesquelles un canitrail de 11km (course réalisée avec son compagnon à quatre pattes), le trail « Les voleurs de temps », de 32 km, le grand trail du Limousin de 52km, celui de 20km et celui de 10km. Les amateurs de randonnée ont également pu participer via les épreuves de marche nordique et de « rando » de 11km. Du côté des plus jeunes, les enfants n’ont pas été oubliés, puisqu’ils ont pu participer à une course spécialement conçue pour eux.

© DR

Un trail international à vocation caritative

Co-organisé par l’association « Gendarmes et voleurs » et par la gendarmerie nationale, cet événement, qui a fêté ses 20 ans en 2019, suscite chaque année un engouement national et international majeur. Un rayonnement qui lui permet de porter des actions humanitaires fortes au profit, cette année, des enfants atteints du cancer, traités au CHU de Limoges. Mais aussi au profit de quelques détenus de la prison de Nice en fin de peine, se réinsérant par le sport et le travail, ainsi que de militaires blessés de guerre sur des théâtres d’opérations ou lors d’accidents de la vie.

© DR

Une course handisport inédite

C’est dans cette optique de bienveillance et d’inclusion, que cette année, pour la première fois depuis sa création, le Trail a accueilli une course handisport de 10km. Parmi les participants, se trouvait l’adjudant David Barnabé. Blessé en service et amputé de la jambe gauche, il s’est lancé dans la course équipée d’une lame de course. Un défi sur lequel il s’est exprimé auprès des journalistes de France Bleu Nouvelle-Aquitaine : « Je suis ravi d’être là, de participer à l’organisation, de courir aussi. Il n’y a pas beaucoup de parcours handisport, un trail avec une lame de course, c’est compliqué, tout le monde ne vient pas… Le regard des autres, et pourtant, quand on court, on se sent fier. »

Parmi les autres participants, de nombreux étaient issus de la gendarmerie, à l’image du major général de la gendarmerie, le général de corps d’armée Bruno Jockers, et de l'inspecteur général des armées gendarmerie, le général d'armée François Gieré, qui ont tous deux participé au trail de 32km « les Voleurs de Temps ».

Retrouvez tous les résultats sur le site officiel de l’événement.

© DR