Culture

De l’histoire à la bande dessinée, l’édifiant destin de Narcisse Pelletier (1844-1894)

Auteur : Morgane Jardillier - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Tous droits réservés

Le musée national de la Marine de Toulon accueille jusqu'au 7 avril 2018 une exposition consacrée à Narcisse Pelletier surnommé « l'aborigène blanc ». Une histoire authentique racontée par le dessinateur Chanouga.

C’est un destin hors du commun que vous propose le musée de la Marine, une histoire vraie : celle de Narcisse Pelletier !

Jeune mousse, Narcisse Pelletier embarque sur le Saint-Paul qui s'abîme sur les récifs de l'île Rossel (Papouasie-Nouvelle-Guinée) en 1858. Abandonné par ses compagnons sur les côtes nord-est de l'Australie, il est recueilli par des aborigènes et immergé pendant 17 ans dans la culture Uutaalnganu.

« Le sauvage blanc » tel qu’il fut surnommé par la presse australienne, sera finalement récupéré de force par des marins anglais et ramené en France en 1875.

Un périple incroyable mis en images par le dessinateur Chanouga. Auteur de bandes dessinées, Hubert Campigli - alias Chanouga, animé et inspiré par l’histoire et la mer, s’empare de cette histoire pour en faire une trilogie.

Un espace thématique s’installe au cœur du musée et invite à la découverte des conditions de vie à bord des grands voiliers du XIXe siècle, de l’art et de la culture aborigène, du voyage maritime, du naufrage et bien sûr, de la bande dessinée.

Un coin lecture, des ateliers créatifs et des animations seront en accès libre, sans supplément au droit d’entrée.