Culture

Un ancien gendarme mobile devenu aquarelliste

Auteur : Cabcom Bretagne - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Cabcom Bretagne

Gendarme mobile pendant 30 ans, Philippe Gloaguen a pris sa retraite en 2010. Il a terminé sa carrière au grade d’adjudant à l’EGM 14/3 de Brest. Depuis, il consacre tout son temps à sa passion, l’aquarelle, en saisissant des lieux, des gens et des paysages. Artiste reconnu, son dernier ouvrage, mêlant textes et peinture, est consacré à la gendarmerie mobile.

Philippe Gloaguen n'a jamais cessé de peindre depuis l'âge de 8 ans, depuis ses premiers coups de crayon à Audierne ou Morlaix, d'où il est originaire. Jamais, en trente ans de carrière dans la gendarmerie. Jamais, même parachutiste. Même en mission de maintien de l'ordre au Liban, en Afrique, en Nouvelle Calédonie ou en Corse.

D’origine bretonne, Philippe Gloaguen, né en 1961, s’est installé à Muzillac, à deux pas du Golfe du Morbihan. Artiste autodidacte, il rencontre, en 1985, à Bourgoin-Jallieu, un artiste local confirmé, Patrick Chanoz, et ce qui n’était qu’un loisir devient une passion, rapidement dévorante. Mais la véritable rencontre, celle qui va faire évoluer son travail, c'est quand, en 1996, il suit un stage dirigé par Jacques Noury, maître aquarelliste à Tours : « il m’a donné un sacré coup de pouce et libéré ma peinture. »

Depuis qu’il a quitté la gendarmerie, Philippe Gloaguen se consacre entièrement à sa passion, ne délaissant que quelques heures ses pinceaux pour les clubs de golf, sa seconde activité. Pas un jour sans qu’il ne sorte son carnet et sa boîte d’aquarelle, pour saisir des lieux, des gens, des paysages qui changent au gré des saisons. Il a toujours peint sa Bretagne, avec ses ports, ses phares et son littoral. Il s’est également intéressé aux navires, que ce soit l’Hermione, l’Astrolabe ou ceux de la Marine nationale.

Un ouvrage sur la gendarmerie mobile mêlant aquarelles et textes

Cela faisait des années que Philippe Gloaguen souhaitait réaliser un ouvrage sur l’Arme dans laquelle il a servi pendant tant d’années. L'aboutissement de ce projet de livre sur la gendarmerie mobile a été rendu possible grâce aux généraux Le Bras et Lamiral, commandants successifs du Centre national d'entraînement des forces gendarmerie (CNEFG), qui ont donné la possibilité à l’artiste de se rendre à Saint-Astier à trois reprises pour réaliser des photos de nos « moblos ».

© Cabcom Bretagne

Les aquarelles originales du livre ont d’ailleurs été exposées le 11 novembre 2021 au CNEFG, à l’occasion de la remise des drapeaux et de la cérémonie nationale du centenaire de la gendarmerie mobile. Dans son recueil d’aquarelles, Philippe Gloaguen invite ses lecteurs, au travers de 65 illustrations et textes, à partager l’entraînement et les opérations des militaires ainsi que leur vie actuelle au sein de leurs escadrons. Il s’agit de son douzième ouvrage.

Du 15 mars au 15 avril, une exposition de ses aquarelles originales sur la gendarmerie mobile a été organisée à l’état-major de la région de gendarmerie de Bretagne et au cercle mixte de Rennes. L’artiste a également dédicacé son ouvrage « Gendarmerie mobile - Aquarelles de Philippe Gloaguen », le 31 mars dernier, au sein de la caserne Guillaudot. Ce retour « aux sources » lui a même permis de retrouver quelques-uns de ses camarades et de se remémorer ses anciennes missions. « Gendarme mobile un jour, gendarme mobile toujours ! »