Histoire

1791… et la gendarmerie nationale fut !

Les gendarmes connaissent la date du 16 février, mais sans doute pas sa double signification. En effet, depuis 1993, le ministre de la Défense a fait de ce jour la commémoration annuelle et solennelle des « gendarmes victimes du devoir » au cours de l’année précédente, et, plus largement, des morts de la gendarmerie.

La prévôté durant la guerre de Corée (1950-1953)

Les troupes françaises, qui avaient débarqué à Fusan le 29 novembre 1950, étaient affectées durant toute la campagne au 23e régiment d’infanterie de la 2e division d’infanterie américaine. Des gendarmes volontaires pour la Corée, provenant des différentes légions, avaient rejoint, dès le 1er octobre 1950, les soldats du bataillon de Corée pour assurer une mission de prévôté.

Les batailles inscrites aux drapeaux de la Gendarmerie nationale et de la Garde républicaine

La Garde républicaine et la Gendarmerie nationale se voient respectivement attribuer les emblèmes que nous leur connaissons encore aujourd’hui en 1880 et en 1913, avec des noms de batailles rappelant la fonction combattante des militaires de l’arme. Revenons sur les conditions d’attribution de ces deux drapeaux ainsi que sur les noms qui en ornent les étoffes.

Gendarmerie et montagnes : de l’adaptation au milieu hostile à la spécialisation des missions de secours

Policer les zones montagneuses ? Voilà une ambition qui semble de prime abord plus relever de l’utopie sécuritaire que de la réalité, tant cet univers naturel semble éloigné, dans l’imaginaire collectif, de l’implantation et de l’action policière. Pour autant, par les densités humaines, les contraintes du relief et du climat, ou encore les rythmes saisonniers marqués qui les caractérisent, les milieux montagnards, tels que les définissent les géographes, ont de tout temps mis à l’épreuve les dispositifs généraux de police.

75 ans après, qui a tué Évelyne Clopet, agent secret de l’OSS ?

Le 10 août 1944, Évelyne Clopet, résistante active, était fusillée à Vendôme, dans le Loir-et-Cher, avec quatre de ses camarades. Longtemps, ces assassinats furent attribués aux Allemands. Le 10 août dernier, date anniversaire du drame, Sylvie Kabina-Clopet, nièce d’Évelyne Clopet, a défendu, lors d’une conférence donnée à Saint-Ouen (41), une thèse qui désignerait des agents doubles infiltrés dans le Plan interalliés « Sussex » comme auteurs de cette tuerie.

La gendarmerie et le Tour de France : les anges bleus de la Grande Boucle

La gendarmerie nationale est le partenaire historique du Tour de France cycliste depuis sa première édition en 1903. Désormais troisième événement sportif mondial après la coupe du monde de football et les Jeux Olympiques, la Grande Boucle nécessite, durant les trois semaines de compétition, un encadrement et un dispositif de sécurité coordonné pour le bon déroulement de chacune de ses étapes. Ainsi, les organisateurs du Tour sont depuis ses origines conseillés et épaulés par des gendarmes.