Interviews

Coronavirus : le service continue dans les cercles mixtes de la gendarmerie nationale

auteur : Morgane Jardillier et l'adjudant Boulais - publié le
Les équipes portent des équipements de protections et respectent les gestes barrières. En cuisine, le port du masque est systématique et les cuisiniers travaillent à des distances supérieures à un mètre.
© Sirpa Gendarmerie

Afin de répondre aux préconisations permettant d’éviter la propagation du Covid-19, tout en conservant pour les personnels de la gendarmerie la possibilité de se restaurer sur leur lieu de travail, les cercles mixtes ont dû faire preuve d’adaptabilité et d’inventivité. Assurer la sécurité, tout en maintenant la qualité des produits est une priorité notamment pour l’équipe de l’adjudant-chef Sabrina, du cercle mixte de Rennes.

L'activité de restauration est maintenu aujourd’hui avec la nécessité de ne pas dépasser le maximum de 100 couverts, de respecter une distance d’un mètre entre chaque client et d’éviter tout engorgement.  Comment avez-vous organisé votre équipe pour y parvenir ? 

Nous avons dû d'abord mettre en place des mesures au sein même de l’équipe. Nous sommes porteurs d’équipements de protections et respectons les gestes barrières. En cuisine, le port du masque est systématique et nos cuisiniers travaillent à des distances supérieures à un mètre. Lors de notre repas avant le service, nous nous imposons les mêmes restrictions qu’à nos clients. 

Avez vous dû procéder à des aménagements ?

Nous avons revu l’organisation des places pour permettre notamment le respect d’une distance d’un mètre entre les convives. Nous avons opté pour une organisation en quinconce avec une place assise sur deux sur des rangées décalées. Avec ce système, lorsque vous êtes assis, vous n’avez personne sur votre gauche, sur votre droite ou en face de vous. 

A quoi ressemble le service depuis la mise en place de ces nouvelles mesures ?

Vers 11h45, nous mettons en place une voie à sens unique avec un membre de l’équipe disposé de manière à expliquer le fonctionnement inhabituel du cercle. Pour cela, l’entrée se fait exclusivement par un accès à proximité duquel sont affichées les consignes pour lutter contre la propagation du coronavirus. Les clients attendent sur une file étendue à l’extérieur. 

Ensuite, j’accueille les personnes à l’entrée de l’établissement et je les invite à la fois à se désinfecter les mains, à respecter une distance d’un mètre et à s’approcher de la caisse afin de contrôler leurs tickets. Ils se dirigent ensuite vers la salle de restauration où ils sont pris en charge par mon adjointe. Durant cette phase, en cas d’attente, un marquage au sol permet de respecter là aussi les distances.

Plus besoin de se lever également pour aller chercher de l'eau ou du pain puisque tout est servi à table. A la fin du repas, ils ressortent, toujours selon ce principe de la voie en sens unique, par une sortie différente de l’entrée.

Dans quelle ambiance se déroule les repas ?

Comme nous savons bien le faire, nous accueillons toujours avec le sourire et nous essayons de maintenir, d’une certaine, manière nos événements. Nous avions en effet prévu avant cette crise, un repas pour célébrer la St Patrick, à cette occasion, nous avons donc décoré notre distributeur de gel hydroalcoolique ! Une manière pour nous de garder notre humour.