Interviews

Grégory, membre du collectif des Phénix de la gendarmerie

Auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© GEND/SIRPA/MARIE-AMELIE SAILLET

L’adjudant Grégory, affecté à l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) des Yvelines, a été blessé en service en 2011. Il a participé au défi social RBS à l’école de gendarmerie de Châteaulin.

« Mon accident s’est produit en 2011 sur une mission de coordination des transports. Une moto est arrivée vers nous à pleine vitesse. J’ai fait les signes réglementaires au conducteur, qui a fait mine de ralentir, avant de réaccélérer pour me percuter volontairement. L’auteur est tombé de son véhicule et a pu être interpellé. Il a été condamné à 10 ans de prison ferme en première instance, puis à 15 ans après avoir fait appel.

J’ai été rapidement héliporté à Percy, où j’ai fait tous les services pendant un an. J’ai heureusement pu compter sur le soutien de mon épouse, ainsi que sur celui du commandant de région de l’époque, le général Denis Favier, qui a pris en main mon dossier, alors que je devais être placé à la suite. Si je me suis battu, c’est pour ma femme et mes enfants, mais aussi pour lui, pour le remercier de sa confiance.                                                                                                                                             

Dix ans plus tard, c’est toujours très douloureux de me remémorer cet instant. J’essaie de me projeter dans l’avenir positivement, mais le passé laisse des traces profondes. Le sport joue un rôle primordial dans ma reconstruction. Ces stages permettent de nouer de vraies amitiés, de progresser ensemble.

Ce défi social avec les élèves de l’école de gendarmerie de Châteaulin offre la possibilité de s'enrichir mutuellement. On leur apporte notre expérience, notre vécu, et eux nous transmettent leur force. Ça fait du bien d’être ici avec eux. »