Interviews

« Scène de vie » avec les gendarmes sécurisant les bureaux de poste

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Depuis le 6 avril dernier, les gendarmes d’active, mais aussi de nombreux réservistes opérationnels, accompagnent la ré-ouverture des bureaux de poste. Ils veillent notamment à ce qu’il n’y ait pas de troubles à l’ordre public, qu’il s’agisse de tensions dans les files d’attente ou d’agressions envers les employés. Ils sécurisent également les abords des distributeurs automatiques et des guichets, afin de prévenir d’éventuels vols et de protéger plus particulièrement les personnes vulnérables. Enfin, ils s’assurent que les usagers respectent bien les règles du confinement, en étant notamment porteurs d’une attestation de déplacement dérogatoire.

© D.R.

Autres vidéos disponibles (191)

La gendarmerie maritime sécurise la finale de la Coupe du Monde de voile

La finale de la Coupe du Monde de voile s’est déroulée du 4 au 10 juin, sur le stade nautique du Roucas-Blanc, à Marseille. La Gendarmerie maritime (GMar) a déployé ses moyens afin de sécuriser l’épreuve où s’affrontaient 324 concurrents représentant 42 nations. Ce fut également l’occasion pour la GMar de présenter son dispositif de sécurité au Comité international olympique (CIO), puisque ce même site accueillera des épreuves des Jeux olympiques de 2024.

Hommage aux morts de la gendarmerie

La gendarmerie a rendu hommage à ses militaires morts dans l’accomplissement de leur devoir en 2018. À Paris, la cérémonie s’est tenue vendredi 15 février dans la cour d'honneur de l’Hôtel national des Invalides.

À Dijon, élèves gendarmes et élèves gardes civils côte à côte pour la présentation au drapeau

Le 13 février, Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, a présidé la cérémonie de présentation au drapeau de la première compagnie, à l'École de sous-officiers de gendarmerie de Dijon, en présence du directeur général de la gendarmerie nationale et du directeur général de la guardia civil espagnole.

Au coeur de l'IRCGN…

L’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) est un institut de sciences forensiques, englobant sur un même site toutes les technologies et sciences concernant la recherche de la vérité scientifique au procès pénal. Le statut militaire des gendarmes scientifiques leur permet d’œuvrer en tous lieux et tous temps, donnant à cette unité un statut opérationnel reconnu dans le monde entier.