Interviews

Tempête Alex : la gendarmerie résiliente face à la crise

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
Chef d’escadron (CEN) Marc Juin, commandant de la Compagnie de gendarmerie des transports aériens (CGTA) de NiceChef d’escadron (CEN) Marc Juin, commandant de la Compagnie de gendarmerie des transports aériens (CGTA) de Nice
Chef d’escadron (CEN) Marc Juin, commandant de la Compagnie de gendarmerie des transports aériens (CGTA) de Nice
© CNE RES Virginie Massol

Le chef d’escadron (CEN) Marc Juin, commandant de la Compagnie de gendarmerie des transports aériens (CGTA) de Nice, avait pour mission de faciliter la projection des moyens de secours et de sécurité sur les zones sinistrées.

« Notre mission a été de faciliter le transport des moyens de secours, du matériel comme des personnes, sur le théâtre des opérations. Nous sommes sur un aéroport civil et il y a des règles très strictes à respecter en matière de sécurité et de sûreté. La présence de militaires de la Gendarmerie des transports aériens (GTA) permet de s’émanciper de ces règles. Sous couvert d’escortes et d'une assistance constante, notre objectif était de contribuer à la meilleure projection possible des moyens de secours.

C’est une mission qui exige de la réactivité, mais aussi une réelle technicité, car un aéroport n’est pas une zone comme les autres. Notre rôle est de faire en sorte que cet environnement particulier, et très contraignant, soit neutre pour les forces de secours et de sécurité. Nous travaillons en lien étroit avec la tour de contrôle de Nice, le centre de coordination des moyens aériens de la sécurité civile (cellule C3D mise en place au sein de la tour de contrôle), le COD (Centre Opérationnel Départemental) à la préfecture des Alpes-Maritimes, et l’exploitant de l'aéroport, qui met à notre disposition des moyens importants, permettant de faciliter ce pont aérien, de la plateforme niçoise vers les vallées sinistrées. »