Interviews

SNU : « une immersion dans la réalité du terrain »

Ancrer les jeunes dans la réalité, tel est le leitmotiv du gendarme Anthony. Ce réserviste d’Île-de-France, directeur d'école dans le civil, participe, depuis plus d'un an, à l'encadrement de lycéens dans le cadre du SNU (Service National Universel). Il propose ainsi aux volontaires une véritable immersion dans la peau d'un militaire. L'objectif ? Casser une image souvent biaisée du métier.

Générale Bettina Boughani, première femme à la tête de la composante police de la MINUSMA

Entrée en gendarmerie en 1997, la générale Bettina Boughani, troisième femme promue à ce grade en gendarmerie, affiche un parcours riche et varié, qui l'a conduite de la gendarmerie mobile à New York, en passant notamment par les transports aériens et plusieurs postes en lien avec les affaires internationales. Aujourd'hui à la tête de la composante police de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali, elle revient sur sa carrière et surtout livre ses premières impressions sur son nouveau poste.

De gendarme à commandante de brigade territoriale autonome : le parcours de la lieutenante Sandra, officier du rang

Âgée de 46 ans, la lieutenante Sandra est, depuis bientôt deux ans, à la tête de la Brigade territoriale autonome (BTA) de Villefontaine, en Isère. Mère de deux enfants, mariée à un commandant de gendarmerie, elle a fait le choix de rejoindre le corps des officiers par la voie du concours d’officier du rang, en 2019. Elle partage avec nous son expérience de commandement, en tant qu’ex-sous-officier mais également en tant que femme.

Il y a 30 ans, l’école de gendarmerie de Berlin fermait ses portes

Il y a 30 ans, Berlin était l’épicentre de l’Europe, là où l’OTAN et le Pacte de Varsovie se faisaient face. Les pays vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale stationnaient d’énormes contingents dans la capitale allemande. Au Nord-ouest, le secteur français, son armée et aussi sa compagnie d’élèves-gendarmes. Créée en 1968, l’école a fermé ses portes en février 1991, il a tout juste 30 ans. Le capitaine Franck a fait partie de la dernière promotion de l’école. Il raconte cette expérience unique. Récit.