Interviews

« Scène de vie » avec le PSIG Quimper

Dans le cadre du confinement mis en place par le gouvernement, les Pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) effectuent également les contrôles d’attestation de déplacement dérogatoire, à l’instar de celui de Quimper, en Bretagne.

« Scène de vie » à la brigade numérique

Créée en février 2018 pour répondre aux questions des internautes et limiter les déplacements de ces derniers, la brigade numérique de la gendarmerie nationale est passée ces dernières semaines de 250 à 2000 sollicitations quotidiennes notamment en raison des interrogations sur les possibilités de déplacement à la suite du confinement imposé par le COVID-19. Disponibles 24h/24 et 7j/7 les gendarmes de la BNUM répondent à toutes vos questions non urgentes.

«Scène de vie » en Essonne

Ces vidéos réalisées par les gendarmes eux-mêmes, sont le récit de leur quotidien en cette période de crise. Qu’ils soient sur le terrain, en soutien ou bien en état-major, l’ensemble des personnels de la gendarmerie est engagé à vos côtés dans cette crise sanitaire sans précédent. Découvrez leur témoignage !

«Scène de vie » de gendarmes engagés dans la lutte contre le Covid 19

Qu’ils soient sur le terrain, en soutien ou bien en état-major, l’ensemble des personnels de la gendarmerie est engagé à vos côtés dans cette crise sanitaire sans précédent. Découvrez, régulièrement, le témoignage de ces hommes et de ces femmes engagés au quotidien pour votre protection. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs missions ? Quel regard porte la population sur leurs actions ? Comment vivent-ils cette situation ? Ces vidéos réalisées par les gendarmes eux-mêmes, sont le récit de leur quotidien en cette période de crise. Ce nouveau rendez-vous est l’occasion d’exprimer que nous assurons votre sécurité, alors aidez nous en respectant les directives de confinement !

Coronavirus : le service continue dans les cercles mixtes de la gendarmerie nationale

Afin de répondre aux préconisations permettant d’éviter la propagation du Covid-19, tout en conservant pour les personnels de la gendarmerie la possibilité de se restaurer sur leur lieu de travail, les cercles mixtes ont dû faire preuve d’adaptabilité et d’inventivité.