Recheche

3030 résultat(s) trouvé(s)

En Guyane, la gendarmerie ne cesse d’intensifier son action de lutte contre l’orpaillage illégal

En périphérie de Kourou, le 3 mai 2022, une opération de grande ampleur, mobilisant 380 gendarmes, a permis de mettre un coup d’arrêt aux activités de l’une des bases logistiques des chantiers d’orpaillage illégaux. Une opération qui s’inscrit dans la lutte constante contre l’orpaillage illégal, que la gendarmerie mène sur ce territoire d’outre-mer.

Un tour en tricycle pour le major Alain Brivet

Victime d’un Accident vasculaire cérébral (AVC) il y a neuf ans, Alain Brivet a décidé de parcourir plus de 600 kilomètres en tricycle afin de diffuser des messages de prévention dans sa région Centre-Val-de-Loire. Un sacré défi pour cet ancien major de la gendarmerie nationale.

« Crimes de guerre » en Ukraine : les gendarmes français de l’OCLCH enquêtent

Le 5 avril 2022, le parquet national antiterroriste a saisi l’OCLCH pour enquêter sur quatre affaires de potentiels crimes de guerre. Des faits susceptibles d’avoir été commis sur le sol ukrainien à l’encontre de ressortissants français.

Comment la gendarmerie prend-elle en compte les étrangetés dans le ciel ?

Nombreux sont ceux qui, un jour, ont observé un phénomène étranger en regardant le ciel. Et si c’était un OVNI ? A qui le signaler ? A l’occasion de la journée mondiale des OVNI, Gend’info vous explique tout.

Haute-Garonne : des cellules d'enquête dédiées aux violences intra-familiales

Afin de lutter plus efficacement contre les violences intra-familiales, d’améliorer la prise en charge des victimes et le suivi des dossiers, les groupements de gendarmerie constituent des cellules d’enquêteurs dédiés et formés. Exemple en Haute-Garonne avec la Cellule de lutte contre les violences intra-conjugales (CELVIC) de la compagnie de Toulouse Saint-Michel, créée en mars 2021.

Les gendarmes démantèlent un trafic international de bijoux en or

Après plus de dix mois d’investigations sous l’égide de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris, les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) et de la Section de recherches (S.R.) de Paris ont mis un terme à un trafic d’or entre la France, la Belgique et les Pays-Bas. Une affaire dont le préjudice est estimé à près de 4 millions d’euros.