Immersion

La gendarmerie contribue à la sécurisation de la visite officielle du président chinois

Auteur : Spbubli avec le GGD 06 - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© Fabrice Bourdeau
© Tous droits réservés

Le président chinois Xi Jinping est arrivé le week-end dernier à Nice avant de poursuivre sa visite officielle à Paris. À cette occasion, d’importants moyens de la gendarmerie ont été mis en œuvre, contribuant au dispositif global de sécurisation déployé par les forces de sécurité intérieure.

Dimanche 24 et lundi 25 mars dernier, le département des Alpes-Maritimes, et plus particulièrement les communes de Nice et Beaulieu-sur-Mer ont accueilli une rencontre au sommet entre le président de la République française Emmanuel Macron et le président de la République populaire de Chine Xi Jinping.

À l’occasion de cette visite inédite, revêtant une sensibilité sécuritaire majeure, un important dispositif de sécurisation, intégrant notamment l’ensemble des moyens de la gendarmerie, a été mis en œuvre. Près d’un mois de préparation et de planification a été nécessaire à son élaboration.

Sécurité sur terre…

Accueilli dimanche 24 mars, sur l’aéroport de Nice, par les militaires de la gendarmerie des transports aériens et de la garde républicaine, le président chinois a ainsi débuté un séjour officiel de trois jours en France.

Dans le département des Alpes-Maritimes, l’ensemble des forces de sécurité intérieure a été fortement engagé. À cette occasion, d’importants moyens de la gendarmerie ont été mis à la disposition du groupement de gendarmerie départementale des Alpes-Maritimes.

© GGD 06

© Tous droits réservés

« Nous avons déployé l’ensemble des moyens intégrés de la gendarmerie nationale dans le cadre d’une triple manœuvre terrestre, maritime et aérienne, précise le colonel Nasser Boualam, commandant le groupement. Hélicoptères d’observation et de surveillance, vedettes de la brigade nautique côtière, garde républicaine, escadrons de gendarmerie mobile et véhicules blindés à roues de la gendarmerie, peloton de gendarmerie de haute montagne pour la surveillance des points hauts, brouilleurs anti-drones, relais SIC (Systèmes d’information et de communication). Nous avons également apporté un appui 3D à la police nationale et aux forces de sécurité de la principauté de Monaco, avec la mise à disposition de brouilleurs anti-drones. »

Au total, ce sont près de 1 300 gendarmes qui ont assuré la sécurisation des escortes présidentielles et du site du dîner présidentiel à Beaulieu-sur-Mer.

La totale synergie entre le commandant de groupement, le chef du groupement opérationnel de maintien de l’ordre et les différents services engagés sous l’égide du Préfet du département des Alpes-Maritimes (Direction centrale de la sécurité publique, Service central du renseignement territorial, Service départemental d'incendie et de secours, armées, etc.) a permis la parfaite réussite de cet événement, en dépit d’un contexte social tendu au regard des manifestations des gilets jaunes.

… et en mer !

La gendarmerie maritime, sous l’égide du préfet maritime de Méditerranée, a engagé un dispositif maritime conséquent destiné à sécuriser les deux sites majeurs où se déroulait la visite officielle.

© GMAR

© Tous droits réservés

Le patrouilleur côtier gendarmerie La Jonquille, la vedette de sûreté maritime et portuaire L’Écu et la brigade de surveillance du littoral de Toulon étaient ainsi engagés sur l’anse de la Promenade des Anglais à Nice, tandis que la vedette côtière de surveillance maritime La Vésubie, la vedette de surveillance maritime et portuaire Gantelet, ainsi que la brigade de surveillance du littoral de Marseille sécurisaient l’anse de Beaulieu-sur-Mer, où se déroulait la rencontre des deux chefs d’État.

Près de 40 militaires de la gendarmerie maritime ont ainsi sécurisé durant 48 heures l’espace maritime, avec le concours du groupement des fusiliers marins de la Méditerranée, sous le commandement tactique de l’aviso Commandant Ducuing.

Sécurisation parisienne

Lundi, la gendarmerie des transports aériens de Paris-Charles-de-Gaulle a pris le relais à l’arrivée du président chinois à l’aéroport de Roissy, où la garde républicaine assurait un service honneur.

© Fabrice bourdeau - Garde républicaine

© Tous droits réservés

Services d’honneur à pied et à cheval, escorte motorisée, sécurisation des palais nationaux (équipes cynophiles, pelotons d’intervention, etc.), mais aussi Musique et Orchestre, la garde républicaine a déployé l’ensemble de ses savoir-faire à l’occasion de cette visite officielle.

Les 21 escadrons de gendarmerie mobile, actuellement déployés à Paris, ont également contribué à fournir, aux côtés de l’ensemble des forces de sécurité intérieure, un encadrement totalement sécurisé au président chinois tout au long de ses déplacements, de l’Arc de Triomphe à l’Élysée, en passant par Matignon, l’Assemblée nationale et enfin le Sénat, avant de s’envoler pour la Chine.

© Fabrice bourdeau - Garde républicaine

© Tous droits réservés