Immersion

MBA spécialisé Management de la sécurité : une formation à la croisée de deux mondes

Auteur : l’aspirante Morgane Jardillier - publié le
Temps de lecture: ≃4 min.
© MDL F. Garcia
© Tous droits réservés

Créé par la gendarmerie nationale, le MBA spécialisé Management de la sécurité offre, à destination des officiers de gendarmerie, dans le cadre de la formation continue, et des cadres dirigeants dans le domaine de la sécurité et de la sûreté, une formation innovante conjuguant l’expertise opérationnelle publique et le management entrepreneurial.

« La multiplication des enjeux de sécurisation des personnels, des biens et des données des entreprises privées, encourage les responsables de la sécurité à coopérer étroitement avec les forces de l’ordre qui, elles aussi, doivent mieux appréhender les besoins de sécurité des entreprises, explique la capitaine Sandra Dupeyré-Chancerelle, responsable communication au département MBA Management de la sécurité. Dans la perspective de développer une vision commune de haut niveau en matière de stratégie sécuritaire, l’École des officiers de la gendarmerie nationale a créé, en 2014, le MBA spécialisé sécurité/sûreté, associant, au sein de la même promotion, des officiers de gendarmerie, des cadres et des dirigeants d’entreprises publiques et privées ».

L’enjeu a été de construire une coopération entre acteurs privés et publics en développant une vision commune de haut niveau en matière de stratégie sécuritaire.

Une approche globale de la sécurité

Le programme a pour ambition de proposer une approche générale de la sécurité, notamment à travers l’étude de la géopolitique, de l’intelligence économique, du management des risques et des organisations, des relations internationales et des ressources humaines. Une place importante est accordée à l’expertise dans les domaines de la cyber-sécurité, de la sécurité des mobilités (transports terrestres, aériens et maritimes) et de la lutte contre les phénomènes terroristes (gestion des grands événements, sécurité des sites industriels et commerciaux sensibles, protection des salariés expatriés, risques d’attaques armées). La formation vise à faire acquérir aux auditeurs une vision à 360° en matière de stratégie sécuritaire dans tous les domaines. «Nous ne formons pas des experts dans un domaine spécifique de la sécurité, nous offrons une vision transverse, des outils de gestion et de pilotage au niveau stratégique, à des professionnels déjà expérimentés, qui devront, demain, concevoir une politique de sûreté globale pour leur structure, au meilleur niveau de décision, et qui devra s’avérer compatible avec nos enjeux, nos process, nos recommandations », indique l’officier.

Expertise stratégique et expérience de terrain

« L’originalité de ce MBA réside également dans sa capacité à conduire les auditeurs à la rencontre d’acteurs de la sécurité du quotidien ou de l’extrême, à la confronter aux situations réelles et à l’expérience du terrain des unités de la gendarmerie nationale et de grandes entreprises françaises, au sein desquelles la fonction sûreté a pris une place stratégique et fait désormais partie intégrante de la gouvernance », annonce la capitaine. Des modules sont ainsi délivrés par des unités emblématiques comme le Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) pour les prises de décisions en situations complexes, ou bien le Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) pour la gestion de crise sécuritaire en milieu hostile, ou encore la gendarmerie maritime pour la gestion de la sécurité portuaire et maritime et la gendarmerie des transports aériens pour la sécurité aéroportuaires. « Des déplacements sur des sites tels que l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle, le grand port de Marseille ou la centrale nucléaire de Chinon, et bien d’autres sites propres à la gendarmerie et aux autres armées, sont également au programme. Le but est de partir à la rencontre d’acteurs publics et privés, responsables de la sécurité sur ces types de sites. »

Un partenariat public/privé

L’intégralité du parcours est construite de sorte à faciliter et à optimiser les échanges entre les acteurs publics et privés du secteur de la sécurité/sûreté. Pour favoriser le partage d’expertises, la promotion est constituée, chaque année, d’un tiers d’officiers de gendarmerie et de deux tiers de professionnels issus du secteur privé. Tous sont réunis autour d’un objectif commun : travailler en synergie et développer un réseau de professionnels du secteur afin de mieux appréhender les nouveaux risques pesant sur les organisations. Ces « ingénieurs de la sécurité », officiers de gendarmerie ou auditeurs externes à l’Institution, ont tous à cœur de partager leurs expériences. Les élèves auditeurs officiers de gendarmerie partagent leurs savoir-faire en termes de méthode de raisonnement, de conception et une puissante culture institutionnelle. Les cadres du secteur privé apportent pour leur part une culture diversifiée du monde de l’entreprise, avec de nouvelles méthodes de management et de gestion de projets. « Tout au long de l’année, les auditeurs travaillent en groupe sur des cas pratiques ou des sujets de recherches, un excellent levier pour les amener à confronter leurs savoir-faire, s’ouvrir à des univers nouveaux et contribuer au décloisonnement de ces deux mondes, privé et public. »