Immersion

Rennes : la gendarmerie au contact du monde agricole

Auteur : la capitaine Sophie Bernard avec le GGD 35 - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Le PSIG SABRE sécurise le site du SPACE à Rennes.
© CabcomRGBret

Le Parc des expositions de Rennes a accueilli, du 10 au 13 septembre, la 33e édition du Salon international des productions animales (SPACE). À cette occasion, la gendarmerie était présente à la fois pour sécuriser cet événement d’ampleur, mais aussi pour aller à la rencontre des professionnels et leur dispenser des conseils de prévention contre les actes de malveillance.

Rendez-vous mondial des professionnels du monde agricole, le SPACE attire à ce titre plus de 100 000 visiteurs chaque année, dont 15 000 internationaux. Ce salon est l’occasion pour tous ces agriculteurs de découvrir les dernières innovations dans le domaine de l’élevage, à travers les 1 450 exposants, mais aussi d’apprécier l’excellence génétique de plus de 700 bêtes (bovins, ovins et caprins), le tout réparti sur plus de 60 000 m².

Afin de sécuriser cet événement, le Groupement de gendarmerie départementale d’Ille-et-Vilaine (GGD35) a mobilisé ses effectifs. Des gendarmes des brigades environnantes et du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Rennes (PSIG SABRE) ont ainsi assuré la protection du site. Pas moins de 30 réservistes étaient également présents pour les renforcer. Les militaires de l’escadron départemental de sécurité routière de Rennes ont par ailleurs géré les flux de circulation et l’accès aux différents parkings. Enfin, des gendarmes mobiles ont été employés pour escorter et sécuriser les déplacements des différentes autorités amenées à visiter le salon, notamment M. Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture.

© CabcomRGBret

© Tous droits réservés

Pour la première fois cette année, la gendarmerie était également présente à l’intérieur du salon, à travers un stand dédié à la prévention des actes de malveillance.

En effet, les exploitations agricoles demeurant des espaces ouverts, de nombreux vols  y sont régulièrement constatés (outils, carburant, animaux, parfois même tracteur). Ces faits engendrent un préjudice moral, mais aussi financier, non négligeable pour les agriculteurs. Des référents sûreté de la région Bretagne, ayant reçu une formation spécifique à cette thématique, ont ainsi diffusé des conseils aux exploitants afin de leur permettre de se prémunir contre ces méfaits.

© CabcomRGBret

© Tous droits réservés

Dans ce registre, à l’image de nombreux départements en France, une convention de partenariat a été signée en 2015 entre le GGD35 et la chambre d’agriculture. Elle permet notamment aux gendarmes de réaliser des audits de sécurité dans les fermes et de prévenir les agriculteurs, à travers un système d’alerte, lorsque des suspects sont signalés dans le cadre de phénomènes de vols.

Les bons réflexes à adopter pour sécuriser son exploitation agricole sont à retrouver dans le guide ci-contre.