Immersion

UOFA : une unité de sécurité intérieure franco-allemande

La France et l’Allemagne intensifient constamment leur coopération en matière de sécurité et de défense européennes. Entrant pleinement dans ce cadre, l’Unité opérationnelle franco-allemande (UOFA) contribue à la sécurité des mobilités, en associant la gendarmerie nationale et la police fédérale allemande, au niveau de la frontière entre les deux pays mais également à l’occasion de certains grands événements.

Côte d’Or : la gendarmerie engagée face aux violences conjugales

Alors que le Grenelle des violences conjugales vient de se terminer et que le gouvernement entend mettre en place des mesures fortes pour lutter contre ce fléau, la gendarmerie a d’ores et déjà multiplié les initiatives en la matière et encouragé des démarches innovantes, comme en Côte d’Or (21), où une Brigade de protection des familles (BPF) existe depuis bientôt un an.

L’action du GARSI au Sénégal

La mise en place des GARSI (Groupes d’Action Rapides de Surveillance et d’Intervention) au Sahel contribue à la stabilisation de la zone, en renforçant les capacités opérationnelles des autorités nationales et leur contrôle effectif du territoire. Confiée à la gendarmerie nationale française depuis 2017, la coordination de ce projet européen multinational sur le territoire sénégalais a abouti au déploiement de l’unité, à Kidira, à la frontière Est du Pays.

Lutte en réseau contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique

Phénomène croissant et polymorphe, les atteintes à l’environnement et à la santé publique sont du ressort de l’OCLAESP, en charge des dossiers complexes, sensibles ou de portée internationale. Pour autant, cette criminalité fait également partie du quotidien des unités de terrain de la gendarmerie, qui a donc mis en place un réseau d’enquêteurs spécifiquement formés, permettant de couvrir l’ensemble du territoire. Aujourd’hui, afin de répondre aux besoins opérationnels, cette formation, entièrement rénovée, cible un panel plus large de personnels.

Mont-Blanc : prévenir et sécuriser pour limiter les secours

Chaque année, près de 25 000 personnes tentent l’ascension du Mont-Blanc, parfois dans de mauvaises conditions de sécurité ou de préservation de l’environnement. Surfréquentation, camping sauvage, comportements nocifs, alpinistes mal préparés et/ou mal encadrés… les gendarmes du peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix et du groupe montagne gendarmerie effectuent, en période estivale, des missions de contrôle, d’information et de dissuasion, notamment sur la voie d’ascension la plus empruntée.

CNISAG : 30 ans d’expertise spécifique à la montagne

Implanté à Chamonix, le Centre national d'instruction de ski et d'alpinisme de la gendarmerie forme les gendarmes au secours et à la police judiciaire en montagne depuis 1988. Il offre également son savoir-faire à l’extérieur de l’Institution, à travers de nombreux partenariats, privés et publics, en France comme à l’international.

Un été en toute sécurité dans le Morbihan

Du 24 juin au 30 août, la gendarmerie a déployé des renforts dans les départements particulièrement touchés par l’affluence saisonnière. Les modes d’action et les créneaux de présence sur le terrain des gendarmes mobiles, des gardes républicains ou encore des réservistes, sont adaptés à la spécificité de chaque territoire. Dans le Morbihan, dissuasion, réactivité et inventivité ont été les maîtres-mots du dispositif estival de protection des populations.

Bagnols-sur-Cèze : à chaque territoire son contact

Dans le cadre de la mise en œuvre de la police de sécurité du quotidien, dont la fonction contact est une composante majeure, les unités de gendarmerie adaptent localement leurs modes d’action en fonction de la population et des particularités du territoire. En cette période estivale, focus sur l’action menée par la compagnie de gendarmerie départementale de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard.

Rennes : la gendarmerie au contact du monde agricole

Le Parc des expositions de Rennes a accueilli, du 10 au 13 septembre, la 33e édition du Salon international des productions animales (SPACE). À cette occasion, la gendarmerie était présente à la fois pour sécuriser cet événement d’ampleur, mais aussi pour aller à la rencontre des professionnels et leur dispenser des conseils de prévention contre les actes de malveillance.