Immersion

Landes : un nouveau poste à cheval pour renforcer le dispositif estival de protection des populations

Auteur : la lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© SIRPA - GAV M.A SAILLET
Avec l’été, la population de certaines régions touristiques augmente considérablement. Pour assurer leurs missions dans ces zones particulièrement fréquentées, les groupements de gendarmerie mettent en place chaque année un Dispositif estival de protection des populations (DEPP), permettant la création de postes provisoires comme les postes à cheval. Dans les Landes, il en existe deux, dont un nouveau situé sur la brigade de Soustons, commune du littoral landais.

Après la brigade de Biscarrosse, c’est au tour de celle de Soustons d’accueillir dans le cadre du Dispositif estival de protection des population (DEPP), un tout nouveau poste à cheval. Créé cette année pour répondre à l’augmentation significative du nombre de touristes dans la région, ce poste à cheval a été lancé mi-juillet pour deux périodes de trois semaines.

La première, du 17 juillet au 9 août, a été gérée par deux militaires de la Garde républicaine, et la seconde, mise en place depuis le 9 et jusqu’au 27 août, réalisée par une réserviste et deux gardes républicains dont Maxime, affecté au régiment de cavalerie des Célestins depuis trois ans. « Nous sommes présents pour renforcer la brigade de Soustons. En ce qui concerne les secteurs, on va avoir des patrouilles aux Vieux-Boucau pour la surveillance des lacs. Nous avons aussi un lac à Léon et un lac à Azur. Nous réalisons également des patrouilles sur la commune de Moliets-et-Maâ pour le secteur plage.»

© SIRPA - GAV M.A SAILLET

Prévenir et sensibiliser

En plus de ces missions, les cavaliers effectuent également des actions de contact et de prévention, notamment dans les forêts de pins, peu accessibles en véhicule, où le camping sauvage est interdit, et où les risques d’incendie sont particulièrement élevés. Des missions de protection et de prévention, qui peuvent également se poursuivre dans la soirée, jusqu’au coucher du soleil, avec cette fois une vigilance accrue sur les problématiques de consommation d’alcool, souvent excessive en cette période estivale.

© SIRPA - GAV M.A SAILLET

Renforcer le contact

Depuis sa mise en place, mi-juillet, le poste à cheval a montré une véritable utilité aussi bien sur des missions de recherches de personne disparue que lors du contact avec la population, comme l’indique Maxime. « À cheval, ça nous apporte beaucoup de hauteur. On peut être employés sur la recherche de personne par exemple. Ce qui est aussi extrêmement appréciable c’est que le contact avec les gens est rendu beaucoup plus facile par la présence de l’animal. Les personnes ont envie de le caresser, ils ne pensent plus forcément que nous sommes gendarmes. »

Hébergé aux écuries de Mont-Royal, sur la commune de Léon, le poste à cheval de Soustons devrait être maintenu l’été prochain, devenant ainsi le deuxième poste de ce type déployé, durant la période estivale sur le département.

Les gendarmes du poste à cheval veillent sur le Puy de Dôme

Le département du Puy-de-Dôme a inauguré cette année, grâce au financement du Conseil départemental, son premier poste à cheval. Armée par six cavaliè..

Lire la suite...