Immersion

Ille-et-Vilaine : quatre cynotechniciens en stage au GIC de Rennes

Auteur : Texte et photos : MDC HAUTIER Camille - CABCOM RGBRET - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Les quatre équipes cynophiles en formation au GIC Rennes.
Les quatre équipes cynophiles en formation au GIC Rennes.
© MDC HAUTIER Camille - CABCOM RGBRET

Quatre cynotechniciens technicité Saint-Hubert, issus de la promotion 2021-2023 du Centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG), à Gramat (46), ont effectué leur stage au sein du Groupe d’investigations cynophile (GIC) de Rennes, du 20 au 24 juin 2022.

Sous l’égide de l’instructeur cynophile, le maréchal des logis-chef (MDC) Ludovic, du Peloton de surveillance et d’intervention de gendarmerie (PSIG) de Sathonay-Camp (69), le MDC Stéphane, du Groupe d’investigations cynophile (GIC) de Rennes (35), avec son chien Sully, a poursuivi le stage sur son lieu d’affectation, avec trois autres équipes cynophiles issues de sa promotion : le MDC Raphaël, du PSIG de Périgueux (24), et son chien Hagrid ; la MDC Julie, du GIC de Celles-sur-Belle (79), et sa chienne Saya ; et le MDC Vincent, du GIC de Clermont-Ferrand (63), et son chien Seïko. Les quatre chiens Saint-Hubert se connaissent bien, puisqu’ils sont nés d’une même portée en mai 2021. Les quatre stagiaires ont perçu leur chien l’année dernière, à deux mois de vie, après avoir été testés et sélectionnés par les instructeurs de la promotion.

L’entraînement des Saint-Hubert porte exclusivement sur la recherche de personnes. Son flair surpuissant permet d’allonger considérablement le délai d’intervention (jusqu’à 7 jours), y compris par temps de pluie. Il est souvent employé en dernier recours.

 

Exercices de pistage en zone « verte » et « urbaine »

Jeudi 23 juin 2022, des exercices de pistage répartis sur la journée ont eu lieu sur la commune de Chartres-de-Bretagne et sur le site de la Section aérienne de gendarmerie (SAG) de Rennes.

En matinée, deux pistages ont été joués. Le premier a été effectué en zone dite « verte », dans un lotissement de la commune de Chartres-de-Bretagne, avec la femelle Saya, dirigée par la MDC Julie. Le second pistage a, quant à lui, été opéré par l’équipe composée du MDC Stéphane et de Sully, en zone dite « urbaine », dans le centre commercial de la commune. Un militaire du GIC de Rennes était désigné pour jouer le rôle de la personne recherchée. Pour ce faire, celui-ci marque de son odeur la piste et un Objet personnel (O.P.), qu’il remet ensuite à l’instructeur, avant de partir se cacher. L’O.P. est l’odeur de référence. Le chien s’en imprègne avant tout début de pistage, retrace la piste, puis retrouve le militaire caché.

L’après-midi, les chiens ont effectué un dernier exercice à bord des hélicoptères de la SAG de Rennes.

Les quatre Saint-Hubert seront opérationnels dans leur unité d’affectation dès janvier 2023, en fonction de la réussite à l’examen. Au niveau national, douze Saint-Hubert sont actuellement en poste. La promotion 2021-2023 permettra de porter ce nombre à vingt.