Immersion

Comment les PSIG se préparent-ils à intervenir en forêt ?

Saint-Just, Cévennes, Hautes-Alpes, Dordogne... Depuis un an, les Pelotons de surveillance et d’intervention de gendarmerie sont de plus en plus amenés à intervenir en milieu rural. Ce changement d’environnement force ces unités à adapter leurs modes d’action. Une transformation qu’elles opèrent en partenariat avec l’armée de Terre. Dans la région des Pays de la Loire, c’est au 6e régiment du génie que revient cette tâche. Du 29 au 30 mars, 38 gendarmes issus de quatre PSIG différents ont ainsi suivi une formation dédiée au combat en milieu ouvert.

Deux grandes écoles d’officiers plongées dans un exercice à taille réelle

Chaque année, les élèves de première année de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (ESM) sont confrontés à un exercice sur le terrain. Le week-end du 1er au 3 avril, ils ont participé pour la première fois à un scénario digne d’un film d’action, faisant intervenir les élèves de deuxième année de l’École des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) et des élèves gendarmes de l’école de Dijon, avec la complicité de nombreuses unités d’Île-de-France.

NÉO 2 : quand le SCRTA se transforme en plateforme logistique pour déployer les futurs smartphones des gendarmes

Le déploiement de la prochaine génération de terminaux NÉO 2 passe par de multiples phases, dont la plus importante se déroule au Service central des réseaux et technologies avancées (SCRTA). Située au Mans, cette infrastructure fourmille depuis la fin février, pour conditionner et envoyer mobiles et tablettes à travers le monde. Et la tâche s’avère être colossale. Reportage.

À Bure, les gendarmes à l'épicentre de la contestation antinucléaire

Bure, une petite commune située au sud de la Meuse, constitue l'épicentre de la contestation antinucléaire en France. Depuis plus de vingt ans, les gendarmes font face aux opposants au Cigéo, un projet visant à construire un centre de stockage de déchets nucléaires. Les tensions, profondément enracinées, refont peu à peu surface, notamment depuis l’accélération des phases administratives précédant la mise en œuvre du projet. Reportage.

Des déchets qui valent de l’or : le détachement OCLAESP de Marseille engagé face aux trafics

Depuis la création de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP) en 2004, la gendarmerie nationale n’a eu de cesse de développer son action dans ces domaines très techniques. À Marseille, le détachement de l’office est particulièrement engagé face à un phénomène qui fait rage localement depuis plusieurs décennies : le trafic de déchets.